Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 09:26
Tableau touchant au "Grand journal" de Canal+, le 30 novembre. Borloo, Cohn-Bendit sont les invités de Denizot. Le thème du jour est, bien entendu, le tout prochain Sommet de Copenhague que ce blog a tant de fois évoqué. On se tutoie sur le plateau, comme dans une cour de récré, on s'appelle par son prénom. L'ex-Dany le Rouge fait étalage de son bagout intarissable et désordonné. C'est brouillon à souhait, cela se voudrait convivial. Cordialité appuyée de petits joueurs de billes.
Jean-Louis et Dany, Dany et Jean-Louis brassent de milliards virtuels, se refèrent, l'un et l'autre, à "Nicolas". L'inspirateur "d'Europe Ecologie" veut même se donner des airs de confident de l'hôte de l'Elysée. Il vante la super activité déployée par l'ancien maire de Neuilly, laissant entendre qu'il est à peu près le seul à vouloir, dans l'univers rétréci des Chefs d'Etat et de gouvernement, le succès de la réunion de décembre...Rien de nouveau. pour un observateur assidu des agissements de l'individu Cohn-Bendit. Le ex-anar de Mai 68 joue depuis trop longtemps le même rôle.
Mais cette fois il le fait sans talent, sans effort pédagogique: un blablabla inintelligible parce qu'inintelligent. Jean-Louis semble, lui, être attablé au "Café du commerce" et pérore sans retenue ni mesure,  s'efforçant de  rivaliser avec la verborragie de son copain d'émission. Troisième invitée, une jeune journaliste de Libé n'a droit, elle, qu'à quelques bribes de phrase. Une témoin presque silencieuse. Le vide autour de la néophyte est perceptible, presque vertigineux.  Ou peut-être ne dit-elle rien parce qu'elle n'a tout simplement  rien à dire.

L'important est ailleurs: Cohn-Bendit est surtout venu pour manifester son "esprit d'ouverture". Nicolas devrait être content de Dany. Ceux qui croyaient encore, dans nos rangs, avec naïveté, que le député européen était homme de gauche auront été édifiés par l'énoncé de son constat: "la droite a révélé des véritables militants écolos comme toi, mon cher Jean-Louis, mais aussi Kosciusko-Morizet, ou Hirsch, alors qu'aucun représentant de la gauche ne s'est manifesté comme tel..." On ne saurait mieux confirmer que l'intervenant ne se revendique pas homme de gauche. L'a-t-il d'ailleurs jamais été?
Si on lui avait posé la question à Canal+, sans doute notre brouillon de culture aurait dit, comme d'autres l'ont fait avant lui en d'autres circonstances, qu'il se situait "ailleurs".
Cet "ailleurs" ayant toujours était un palier, un caisson respiratoire indispensable quand on descend vers l'abîme de la droite.

La gauche, dans les vingt régions, soixante départements et  les centaines de communes importantes qu'elle dirige, a donné toutes les preuves  de sa volonté de faire face, à son niveau de responsabilité, aux défis d'une écologie moderne, compatible avec une pollitique culturelle, économique et sociale de caractère progressiste. Presque partout les "Verts" sont ses alliés naturels. Ignorer cette réalité, comme le fait délibérément Cohn-Bendit, témoigne d'un choix politique affirmé. C'est concret, vérifiable.

Il faudra bien, une fois les Régionales passées, contraindre l'intéressé à faire le choix de son camp. 


Antoine Blanca
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens