Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 13:32
Les riches se réunissent chaque hiver dans une station d'hiver faite pour eux, dans un pays, la Suisse, conçu pour eux. A Davos, ces retrouvailles annuelles permettent aux puissants de l'industrie, de la finance et de la presse de se conforter, de se rassurer, en contemplant leur reflet dans le regard de l'autre, son semblable, son frère. Un peu comme la marâtre de Blanche Neige désirait entendre son miroir lui confirmer qu'elle était toujours la plus belle.
J'entends déjà des amis me dire: Antoine, que tu peux être "rétro"! Les "riches, les riches", te crois-tu vivant au temps de Zola. Les notions de riche et de pauvre ont évolué depuis un siècle... Eh bien je revendique cette ringardise et prétends au contraire que mon appréciation est plus que jamais d'actualité. Les inégalités se sont d'ailleurs, selon moi, en valeur relative, plutôt aggravées. Même si les participants au forum de Davos parlent  davantage le russe ou l'arabe. Il demeure que le style est toujours le même, avec la parade de distingués professeurs d'économie dont ls conférences ont été grassement rémunérées, des journalistes spécialisés jouant les milliardaires pendant quelques jours aux frais de la princesse, des hommes politiques soucieux de modernisme libéral. Il faut pouvoir dire, dans les mois à venir, dans les salons les plus branchés: "Ma chère j'étais à Davos. Et vous?"
Bien entendu, ces milliers de chefs d'entreprise (dont les frais de séjour seront partie des "frais généraux"), ces dizaines de chefs d'Etat ( le contribuable paiera, bien entendu), de personnalités du Bottin mondain souhaitant être vues en pareille compagnie, toute cette belle engeance n'avait pas vu venir la crise. Tout ce faste, cette gabegie  de personnel d'interprétation, de restauration, de communication avait été déployée en vain. La surprise aura été totale dans l'univers boursier et bancaire. En dépit du caractère studieux et néo-académique du fameux Forum. Toutes ces belles têtes se seront avérées être surtout pleines de vent.
Prévoir, prévenir, sont pourtant la principale raison d'être de l'illustre rassemblement.
L'échec ne doit, il convient de le croire, pas être motif  à reconsidérer les fondements de l'affaire. On se trouve si bien entre gens du même monde...

La nouveauté, cette année, sera l'ouverture des travaux par l'auto-proclamé grand réformateur du capitalisme. Sarkozy sera là. Il va adorer: il aime parader, se pavaner, jouer au grand pédagogue...
Mais surtout il aime être avec les riches, fidèle à son environnement.  Neuilly, ce n'est pas Aubervilliers. En attendant de faire partie du cercle fermé des grandes fortunes. Hélas, pour atteindre cet objectif, du moins aussi rapidement qu'il le voudrait, il lui faudra choisir entre la jouissance du pouvoir politique et le bonheur que procure  l'argent. On souffre pour lui de le voir confronté à un tel dilemne.

Rare exception, le président brésilien, "Lula" da Silva, sera aussi à Davos. Mais auparavant il aura participé au "Forum social mondial" de Porto Alegre. Chez lui. Un peu SON Forum.
A Davos il compte promouvoir, s'il en était besoin, son immense pays et ses formidables potentialités. Et observer en passant ce drôle de zoo de luxe de Davos et les représentants de ces étranges espèces protégées. Et qui, parce qu'elles se tiennent à l'abri de tout prédateur, ne paraissent pas en voie de disparition.

Antoine Blanca
C'est parfois dur, les devoirs de Président.  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens