Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 11:07

Un accord historique vient d'être signé en Allemagne entre patronat, syndicats et Etat fédéral. La négociation a été longue, ardue, discrète. La plus puissante institution de la confédération DGB, IGMetal, a l'habitude de ces interminables bras de fer. Au final, elle a arraché 4,5% d'augmentation des salaires, sécurité de l'emploi et des retraites. Concédant, en échange, à ses super-employeurs, plus de flexibilité dans l'embauche et la débauche. C'est un signe évident que les choses bougent de l'autre côté du Rhin où le réalisme prévaut, plus souvent qu'on ne le pense, sur la rigidité doctrinale.

Mais peut-être que l'on y a tiré aussi les leçons des limites de la politique ultra-libérale. Si tel est le cas, la constation du désastre, en cette matière, des gouvernements britanniques successifs, travailliste ou conservateur (Gordon Brown et David Cameron pour être précis) n'a pas manqué d'influer sur le gouvernement de Berlin.

Je me souviens de l'hilarité universelle déclenchée par Brown, au lendemain de la faillite de Lehman Brothers, quand il trébucha sur ce lapsus légendaire devant la Chambre des Communes, le 10 décembre 2008: "Non seulement nous avons sauvé le monde...euh...nous avons sauvé les banques..."

Depuis, imperturbables, nos amis d'outre-Manche continuent de mépriser l'Europe de Bruxelles, et de donner des leçons. Surtout destinées au Coq Gaulois. L'hebdo Courrier International (09/O5/2013) écrit dans son édito: "...ils [les Britanniques]seraient, c'était plié, les premiers à sortir de la crise économique provoqué par la faillite de Lehman Brothers, en laissant plonger la livre sterling..." Fous de bonheur de ne pas faire partie de la zone euro. Grâce à leur politique monétaire ils relanceraient massivement les exportations. Oubliant au passage que leurs plus gros clients étaient européens continentaux. Raté aussi pour les effets résultant de la flexibilité, tant vantée, du marché du travail. Le taux de chômage a presque doublé. Le miracle de l'austérité a fait pshitt.

"Coupes à la tronçonneuse dans les aides sociales, dans le système de santé public...rien n'y fait, la croissance économique est aussi désséchée que le filet de cabillaud d'un fish§chips dans un mauvais pub à touristes du quartier de Westminster".

Comment douter après ça du bien fondé de la politique voulue par François Hollande.

 

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens