Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 10:25

Les écologistes français participent depuis le 16 mai 2012 au gouvernement de la France. Une petite révolution pour ce groupe qui doit se libérer de sa tendance à céder à la facilité de la contestation permanente. Au moment où EELV commence à célébrer son 'université d'été' chacun de ses ténors éprouve le besoin de se manifester publiquement. Pour ses deux ministres la marge est étroite entre critique et devoir de réserve.

Les spéculations de la presse sur des désaccords entre Justice et Intérieur (un grand classique, quelle que soit la majorité au pouvoir), a peut-être sauvé la mise aux deux 'Excellences' vertes. La ministre du Logement s'est voulue positive: elle défend avec conviction les propositions prêtées à Mme Taubira. Celui en charge des politiques du Développement, pour sa part, se projette dans un hypothétique gouvernement dirigé par Manuel Valls. "Nous n'en serions pas!", annonce-t-il. Cette réponse anticipée à une question qui n'a pas été posée n'est, cependant, pas dénuée de substance. Elle s'adresse aux écolos de base:"rassurez-vous, nous n'accepterons pas un virage vers la droite autoritaire". Le jeune ministre s'en sort à peu près bien. Et peut remercier à la fois Valls et la presse qui bâtit des romans à partir d'infos partielles et de rumeurs.

Pour tout le reste, aucune surprise: Mamère râle et menace. Eva Joly, la candidate qui a si bien tiré son parti vers le bas, exprime réserves et mécontentement. On attend le sénateur Jean-Vincent Placé: il doit impérativement s'exprimer, lui qui se considère en réserve de la République...

Mais rappelons une chose: le véritable apprentissage du pouvoir par les Verts a commencé avec leur entrée dans les majorités muniicipales, départementales et régionales. Avec la gauche et, singulièrement, avec les socialistes...

 

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens