Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 10:06

Apparemment les observateurs ont du mal à suivre. Depuis vendredi dernier on parlait de nouvelle révolution, d'extension du mouvement protestataire, de violences policières, de manifestants tués, d'appels au départ du Conseil militaire suprême et de son maréchal de chef, de rejet du nouveau Premier ministre, compétent et honnête, disait-on, mais coupable d'avoir déjà exercé les mêmes fonctions sous Moubarak (et d'avoir 78 ans)...Bref, à entendre nombre de commentateurs, le peuple sonnait l'hallali pour détruire les derniers vestiges d'un passé honni. Même les religieux de la respectable et universellement respectée Université El Azar, appelaient, nous disait-on, à soutenir les revendications de la rue.

Et voilà que depuis hier lundi la tendance s'est radicalement inversée. Les électeurs affluent en masse dans les bureaux de vote, se résignent en souriant à de longues attente et, s'ils sont sollicités par micros et caméras, expriment leur espoir de pouvoir contribuer à un changement ordonné. Le Premier ministre s'installe, non sans avoir reçu auparavant la bénédiction du maréchal Tantaoui. Les citoyens, eux, s'apprêtent, non à passer une longue nuit de dépouillement électoral, mais à regarder dans les étranges lucarnes leurs compatriotes aller voter, jour après jour dans d'autres bureaux de vote. Car l'exercice va encore durer, un temps indéterminé. L'année prochaine, in'challah, les Egyptiens éliront enfin leur raïs, leur Président.

Quel miracle s'est-il révélé entre vendredi (quand la presse occidentale s'interrogeait: comment va-t-on pouvoir voter lundi avec cette foule sur la polace Tahrir qui demande le boycott des urnes?

Deux explications:

1- La majorité silencieuse veut le retour au calme. en ville et à la campagne. Elle s'est dit: on nous offre une sortie de crise naturelle et digne, démocratique. Allons aux urnes et retrouvons ensuite notre travail de survie quotidienne. D'ailleurs le vote est obligatoire...

2- Les militaiires et les Frères musulmans, seules forces organisées, ont conclu un pacte de stabilité. On s'aide mutuellement à maintenir le calme et à veiller à la transparence relative du scrutin...Et les militaires garantissent qu'ils ne feront pas obstacle à la participation des "frères" au pouvoir, à leur installation dans les palais gouvernementaux.

Voilà mon interprétation et, merci pour votre attention.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens