Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 10:45

Voilà une semaine que les masses citadines sont dans la rue pour empêcher les "Frères Musulmans' de concrétiser leur projet de dictature. Nous sommes surpris par l'ampleur et l'enracinement de mouvement. D'autant que les annonces autoritaires du président Mohamed Morsi sont, pour raisons d'opportunité tactique, appuyées par les Américains et par Israël. Quand il s'était agi de renverser Moubarak et l'autoritarisme militaire, les 'Frères' participaient au mouvement.

La différence entre la Confrérie politico-religieuse et les démocrates est désormais claire: les premiers voulaient remplacer un dictateur par leur dictature propre; les seconds veulent libérer les institutions du pays et le moderniser. Morsi a voulu prendre tout le monde de vitesse avec une rapidité de mouvement qui surprend venant d'un homme de sa corpulence*. La riposte a été, elle aussi, fulgurante.

"La dictature que veut Morsi, c'est celle de Moubarak plus les 'Frères'. Nous avions le pouvoir d'une caste et d'une famille, nous risquons d'avoir celui d'une force déjà organisée dans le moindre recoin du pays", me dit un ami Copte d'Alexandrie...qui ajoute qu'il n'est pas de jour sans qu'un quartier chrétien ou une église soit vandalisé au nom d'Allah. Sans que les forces de l'ordre bougent le petit doigt. La Confrérie prétend établir une théocratie dans laquelle toute forme de pluralisme serait bannie.

Mais cela ne se passe pas du tout comme les inquisiteurs l'espéraient. Ayant tiré les leçons de leur échec électoral du fait de la dispersion de leurs forces, les démocrates sont en train de bâtir un grand parti démocrate. Tous les intellectuels et la majorité des jeunes de la ville participent de cette volonté.

Restent deux inconnues: 1-les campagnes où vit la majorité de la population et qui ont été socialement colonisées par l'assistanat pratiqué par les barbus avec l'argent des pays sunnites du Golfe; 2- l'Armée, toute puissante il y a encore un an, elle se contente pour le moment d'observer. Cela ne durera que le temps nécessaire à se trouver un leader.

 

Antoine Blanca


* Pour sourire un peu: Morsi me fait penser, en plus petit de taille, à Francis Blanche. On voit déjà le film qu'on aurait pu exploiter avec le célèbre comique en dictateur religieux.

Gamal Abdel Nasser se plaisait à railler, avec succès, les 'barbus' crasseux, cupides, ignorants. En Iran, avant Khoméini, les mollahs étaient la cible préférée de la fin des repas familiaux chez les citadins cultivés. Hélas ces moqueries n'ont pas, jusqu'ici, empêché ces frères inquisiteurs d'imposer leur théocratie. Mais les choses sont peut-être en train de changer...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens