Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 09:06

Il me semble que tout cela est arrivé hier. Mais pour une majorité de mes compatriotes la guerre menée par les militaires salvadoriens et l'extrême droite pour anéantir physiquement hommes et femmes de gauche, dans les années 1980, est bien lointaine. Finalement c'est la marche de la justice dans un pays démocratisé qui a remis ces terribles événements au premier plan de l'actualité: les officiers qui ont ordonné l'assassinat de six prêtres jésuites de l'Université centroaméricaine, le 19 novembre 1980, ont été sortis de leur retraite et conduits en prison par un juge aussi têtu sue courageux. En fait ce furent huit personnes qui tombèrent ce jour-là sous les balles du tristement célèbre bataillon Atlacatl, puisque une employée universitaire de 35 ans et sa fille de 15 faisaient aussi partie des victimes.

L'Archevêque de San Salvador avait été mitraillé à mort le 24 mars de la même année 1980. Il disait la messe à la cathédrale. Pourquoi cette chasse assassine contre les prêtres catholiques par l'extrême-droite et ses commandos militaires? Parce que  ses représentants prônaient le dialogue avec la guérilla du FMLN, préconisaient la signature d'un compromis pour mettre  fin à la violence. La paix ne sera signée au siège de l'ONU dans la nuit du 31 décembre 1991. Aujourd'hui un ancien jeune responsable du Front Farabundo Marti de Libération Nationale dirige ce pays centroaméricain après son élection à la Présidence.

Trente ans après les faits de hauts responsables de ces assassinats vont sans doute enfin répondre de leurs actes devant les tribunaux. C'est à la fois fabuleux et frustrant. Frustrant parce que les donneurs d'ordre des massacres qui décimèrent ce petit peuple laborieux ne répondront jamais, eux, de leurs crimes. En fait le premier de ces massacres, le plus emblématique aussi, eut lieu dans les années 1930 et les victimes en furent 20000 paysans et ouvriers indiens révoltés contre leurs conditions de vie.

Aux historiens et aux journalistes de continuer d'éclairer l'opinion internationale sur les événements de cette période et sur leur signification.

Antoine Blanca

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens