Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 11:02

En quoi la sortie de route de DSK met-elle en péril les chances de victoire du PS? En dépit de la campagne qui s'organise pour le faire croire, la logique et les réalités politiques imposent une vision de l'avenir électoral toute différente. Le bilan des années Sarkozy demeure tout aussi sombre, négatif, voire, le plus souvent, déplorable. Chaque électeur le sait: la politique conduite par son gouvernement a détérioré, parfois même détruit les acquis économiques et sociaux obtenus depuis la Libération, et encore renforcés par la gauche quand elle était au pouvoir. Les Français constatent la remise en cause de l'égalité en matière de santé, d'éducation, de services publics. La droite a oeuvré pour conforter les plus riches au détriment des classes moyennes et des familles les plus fragiles économiquement. Elle a échoué lamentablement sur le terrain de la sécurité et ouvert un espace démesuré à la création d'agences de police privées.
Le président sortant n'est pas un démocrate à la française. C'est un républicain à l'américaine, frère spirituel de la famille Bush et complice du grand capital industriel et financier. Tout continue à indiquer que les Français ne veulent plus de lui et qu'ils exprimeront ce rejet en 2012.

Alors, en quoi un distingué politologue est-il fondé (Le Monde daté du 20 mai) à affirmer "avec Martine Aubry les socialistes conserveraient une vague chance de victoire"? Le mot "vague" insulte la réalité. Spéculation absurde ou malveillante. DSK candidat nous renforçait sans doute sur notre aile droite, mais nous affaiblissait du côté gauche; c'est à dire dans la perspective décisive du deuxième tour. Son profil libéral (du moins était-il réputé tel) et sa compétence internationalement démontrée constituaient un atout important. Mais pas essentiel. 

Le PS compte de nombreux talents qui vont être, désormais, davantage  mis en évidence. Martine est l'un d'eux, enrichi par son succès à la tête du Parti en pleine tourmente.

Je suis persuadé que, les épreuves préliminaires surmontées, le candidat ou la candidate à la présidentielle désigné(e), empruntera vite le chemin de la victoire.

La démocratie socialiste n'est pas une aventure individuelle, mais un destin qui ne peut se construire que collectivement.

 

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens