Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 10:01
Ces dernières années on ne parlait plus des terroristes basques que pour annoncer des arrestations de dirigeants et de leurs  tueurs professionnels. La coopération entre policiers Espagnols, Français et Portugais s'est enfin révélée efficace.
Aussi la mort d'un policier Français au cours d'un échange de tirs aveec des malfaiteurs, qui se sont révélés être des "etarras", est-elle venue déranger notre optimisme. La bande basque avait encore une capacité de nuire.
Je voudrais à ce sujet, faire quelques rappels opportuns.
1) L'opération dont il est question ne visait pas la police française. Il s'est agi d'un vol de voiture qui a mal tourné. Ce qui explique que  la victime n'appartenait pas à une brigade spécialisée dans la répression du grand banditisme.
2) Cet événement douloureux n'enlève rien à la réalité des succès remportés par nos policiers européens. Les leaders de la bande et leurs tueurs d'élite sont désormais tous sous les verrous. C'est vérifiable.
3) Dans le Pays basque espagnol (Euskadi), la vie est redevenue normale. On ne regarde plus avec inquiétude autour de soi (et derrière soi) quand on marche dans une rue de Bilbao ou de Saint Sébastien. Le Lendakari ou président du gouvernement euskera n'est plus un nationaliste démocrate chrétien, mais un socialiste descendant de travailleurs immigrés "de l'intérieur". Dans les bars de la région on parle de nouveau football et on vante les mérites de l'Atlethic ou de la Real Sociedad.
4) Une jeunesse marginale continue de vivre dans l'exaltation de la violence et chante les "exploits" de leurs aînés, de leurs macabres exploits. Ce sont eux qui recherchent les caches d'armes oubliées, préparent des hold-up pour financer leurs activités à venir.
Mais ils n'ont pas le "professionnalisme" de leurs anciens. Et ne bénéficient plus des réseaux de sympathisants actifs qui ont fait les beaux jours des tueurs. Ce qui vient d'arriver à Danmarie-les-lys en est le témoignage. Une action tragiquement bâclée.
5) nous devons mettre en garde certains contre la tentation de considérer ces individus comme des sortes de Robin des Bois. J'entends à la télé certains journalistes parler des "militants d'ETA". Ce sont des malfaiteurs qui n'ont pas de véritable cause. Le Pays basque espagnol est libre, jouit d'une autonomie maximale, est même doté d'une police propre. Symboliquement son parlement autonome siège à Guernica.
C'est la limite de ce que l'Espagne peut tolérer. Il n'y a jamais eu de Pays basque indépendant et il n'y en aura jamais.
Alors arrêtons de salir le noble terme de "militant" pour se référer à ces groupes de terroristes.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens