Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 09:35

Les événements se sont accumulés ces dernières semaines, que ce soit devant les tribunaux, les instructions judiciaires ou qu'ils aient été rapportés par la presse, événements qui font dire au Français moyen: "tous pourris!". Des écrivains et des philosophes entreprennent alors de disserter sur le vieux thème: l'éthique peut-elle vraiment rimer avec politique? Platon, il est vrai les avait précédés dans la réflexion. Nous n'allons pas aujourd'hui nous aventurer dans les méandres du monde antique: l'actualité nous donne, à suffisance, matière à nourrir ce débat. L'affaire des mallettes, par exemple, permet de traiter des thèmes aussi délicats que le financement illégal des partis, celui des campagnes électorales, le sens moral des "bienfaiteurs", des bénéficiaires et, il faut le rappeler, des transporteurs même quand ils deviennent délateurs.

Voilà de quoi écoeurer le citoyen. d'autant que les partis représentatifs, tout comme les campagnes électorales, bénéficient d'un financement officiel depuis plus d'un quart de siècle. Les dollars provenant d'Afrique occidentale ou d'un pays asiatique dégagent une forte odeur d'argent sale. Il reste, bien entendu, à apporter les preuves étayant des témoignages. Mais si la justice procède avec la même lenteur que pour les emplois "présumés fictifs" de la Mairie chiraquienne de Paris (les autres affaires ont déjà été enterrées), ce n'est pas demain que nous saurons la vérité.

Mon propos est pourtant d'aller à contre-courant de l'idée facilement répandue que monde politique et honnêteté ne font pas bon ménage. Je souhaite au contraire rappeler l'existence, en France, de 36000 communes, avec leurs maires, leurs adjoints et des centaines de milliers de conseillers. Avec les associations bénévoles locales ce petit monde réalise, avec un extraordinaire dévouement, un respectable travail  d'animation pour redonner vie, force et vigueur à nos provinces et, en particulier, au monde rural hier encore au bord du désarroi. La grande majorité des parlementaires, des élus départementaux et régionaux sont des hommes et des femmes généreux de leur temps, et honnêtes. Soyons exigeants avec ceux qui nous représentent, mais évitons d'être globalement injustes.

Pour revenir au coeur du sujet de cet article, je voudrais partager avec vous la pensée du philosophe et (dirait-on aujourd'hui) politologue espagnol José Ortega y Gasset (1) rapportée par le romancier et essayiste Javier Cercas (2): L'homme politique exceptionnel n'est pas un homme éthiquement irréprochable...Chez lui, certaines qualités considérées in abstracto comme des vertus  cohabitent avec des qualités généralement considérées comme des défauts...J'énumère quelques vertus: l'intelligence naturelle, le courage, la sérénité, la poigne, l'astuce, la résistance, la vigueur des instincts, la capacité de concilier l'inconciliable...(et les défauts) l'impulsivité, l'inquiétude constante, le manque de scrupules, le talent pour la tromperie, l'absence de raffinement...Le pur homme politique est le contraire d'un idéologue, mais il n'est pas qu'un homme d'action...

A chacun, selon ses convictions et ses amours, de reconnaître les siens.

Antoine Blanca

1- Ortega y Gasset est, avec Miguel de Unamuno, le plus éminent universitaire, philosophe et chroniqueur de ce qu'on a appelé en Espagne " génération de 98". En 1898, en effet, la perte des deux dernières possessions outre-océans, généra dans la péninsule un grand mouvement intellectuel, particulièrement créatif d'interrogation et de vérité sur une nouvelle et douloureuse réalité. La grandeur de l'Espagne avait rétréci.

2- Javier Cercas a été traduit en Français chez Actes Sud. En particulier Les soldats de Salamine (guerre d'Espagne) et Anatomie d'un instant, meilleur compte rendu et analyse de la dernière tentative de coup militare en Europe occidentale, le 23 février 1981 dans l'Espagne post-franquiste.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens