Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 12:35
Pour tous ceux qui se sont dévoués à une cause idéologique, parfois comme moidepuis leur adolescence, l'expression "classe politique" pour englober  tous ceux et celles qui s'engagent politiquement est choquante, voire blessante. La presse juge pourtant commode de l'employer au quotidien et, ce qui est plus surprenant, la plupart des membres de cette prétendue  "classe" agissent de même. Ministres, parlementaires, élus locaux ne paraissent pas choqués par ce type de globalisation, avec ce qu'elle comporte de péjoratif.
Nous sommes en droit de nous demander: les élus du suffrage universel constituent-ils une catégorie de citoyens différente au sein de la République? Appartiennent-ils à une sorte de caste partageant  des intérêts particuliers quelle que soit leur appartenance partisane? Si cela venait à être le cas, nous vivrions de manière bien curieuse notre démocratie formellement placée sous le signe de l'Egalité.
Une réflexion sur ce thème est devenue, je le crois, indispensable. D'autant que l'électeur moyen voit bel et bien les choses de cette manière: ceux qu'ils ont envoyé siéger dans les conseils municipaux, généraux, régionaux, aussi bien qu'au Parlement appartiennent à un  univers éloigné du leur. Ce sont en somme des gens différents avec leur mode de vie bien particulier. Des "avatars", pour nous situer dans l'actualité cinématographique...
Et non des hommes et  des femmes "comme tout le monde", des citoyens librement investis de fonctions destinées à servir la collectivité nationale tout entière.
Et cette manière de voir les choses paraît bien être désormais communément acceptée.
Soyons attentifs à cette déplorable réalité. Elle est sans doute l'une des raisons de l'abstention électorale qui frappe non seulement la France, mais encore tous les pays de l'Europe(1).
Aux élus du peuple et à la presse de rétablir la vérité.
Les premiers en procédent à l'examen critique de leur propre conduite. En quoi ont-ils, même très partiellement, mérité un tel jugement, si négatif.
A la seconde, aux journalistes, de compenser par une description plus objective, les attaques, voire souvent les railleries  qu'on réserve sans nuance à l'absentéisme (ou à l'apparente décontraction dans les séances de travail) des élus auxquels on a accroché une sorte de bracelet électronique.
Pourquoi masquer la réalité des faits: nous avons des représentants le plus souvent honnêtes, travailleurs, consciencieux, compétents, pratiquant des journées de travail  exténuantes au détriment de leur vie familiale, de leur vie tout court. Etre un loyal représentant du peuple n'est pas une sinécure. Même si la position occupé peut fâcheusement provoquer des addictions incurables.
Espérons que plus de rigueur dans la mise en place du non-cumul des mandats contribuera aussi à changer cette image détestable que tant d'élus reflètent bien malgré eux.
Mais les citoyens et les citoyennes devraient, à leur tour, se montrer moins arrogants, schématiques dans leur jugement. En quoi un pantouflard qui ne s'est jamais dévoué au sein d'une association, d'un syndicat ou d'un parti peut-il regarder de haut un compatriote dont l'activité est essentiellement tournée vers le bien public et l'intérêt général?
En démocratie un citoyen devrait au moins participer par l'expression de son suffrage. Tout autre attitude est difficilement justifiable.

Antoine Blanca
(1) Aux dernières européennes les records d'abstention ont été battus dans la plupart des anciens pays communistes, avec une mention spéciale pour les Pays Baltes, la Roumanie et la Bulgarie.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens