Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 12:28

En Amérique latine, trois pays ont mis, démocratiquement, une femme à la tête de l'Etat: Dilma Rousseff au Brésil, Cristina Fernàndez (veuve du Président Kouchner) en Argentine, et Laura Chinchilla au Costa Rica. La première femme à prendre les rênes du pouvoir dans un pays de la région fut Violeta Chamorro, en 1990, au Nicaragua. Cette région du monde serait donc, en apparence du moins, la plus ouverte au pouvoir suprême exercé par des représentants du sexe que l'on disait faible.

Au cours de son mandat présidentiel au Chili, Michelle Bachelet fit adopter la loi du divorce et approuver l'usage de la "pilule du lendemain" qui a permis de réduire, de manière significative, le nombre de grosseses d'adolescentes. En revanche, elle fut contrainte de remettre à plus tard d'autres projets progressistes visant à améliorer les conditions de vie des femmes. Tout comme Dilma Rousseff dut reculer devant la violente pression conjuguée de l'église catholique et des évangélistes. La loi autorisant l'avortement (que la Présidente considérait comme"une priorité de santé publique") ne put jamais voir le jour (en Amérique latine 4000 femmes meurent chaque années des suites d'avortements illégaux).

Cristina Fernàndez a obtenu la légalisation du mariage homosexuel, mais a échoué dans son projet sur l'avortement. Paradoxal mais réel.

Le chemin est long qui reste à parcourir pour faire avancer les droits des femmes dans cette partie latine du monde. Dans la plupart des pays elles sont fréquemment (et souvent en toute impunité), victimes de violences, conjugales ou non (dans un certain nombre des pays considérés "le crime d'honneur" est encore reconnu par la loi), la traite des blanches reste au Mexique, au Salvador, au Honduras et en République Dominicaine, un commerce fort rentable, et les adolescentes sont un peu partout la cible facile des mâles de la famille. Le Mexique a enregistré en 2009 un total de 1.858 assassinats "machistes".

En somme les femmes, aux Amériques latines, ont de plus en plus de pouvoir politique, mais sont encore dans l'impossibilité d'accéder à une véritable égalité sociale. Paradoxal encore...

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens