Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 11:38
Quand Diego Maradonna a offert la victoire à son pays face à l'Angleterre, en marquant un but décisif de la main, l'Argentine entière a jubilé et fêté joyeusement l'espièglerie de l'enfant du pays. Un héros qui avait vengé la défaite de la guerre des Malouines, disaient même certains esprits à l'enthousiasme exacerbé. L'Argentine avait d'ailleurs gagné la Coupe, ce qui pourrait être un bon présage pour la France.

En France certains seraient disposés à rétablir la peine de mort pour faire monter Thierry Henry sur l'échafaud...

Les bonnes consciences se réveillent. Surtout là où on les attend le moins. Ce qui m'a choqué le plus: une déclaration de Madame Lagarde, dont on ignorait jusqu'ici  les compétences footballistiques, exige que le match soit rejoué. Plus que jamais elle m'a rappelé les oiseaux de proie des dessins animés de mon enfance. De quoi se mêle-t-elle? Il est vrai qu'elle peut vouloir suppléer l'ignorance notoire de sa collègue Bachelot en matière de sports. Mais celle-ci a tenu aussitôt à réagir vigoureusement: elle a tancé avec rudesse joueurs et entraîneur français. Elle qui fait mal la différence entre foot et hand.
"Préparez mieux la coupe du monde, que vous ne l'avez fait pour les éliminatoires, sinon..." Notre pharmacienne de laboratoire, entre deux séances de vaccination, souhaitait sans doute faire prévaloir son autorité sur...Rama Yade.

Si l'on peut comprendre que des humoristes amusent la galerie avec ce petit non-événement, que d'anciens internationaux se découvrent docteurs en morale et que des journalistes s'en donnent à coeur joie, j'estime pour ma part que le monde politique n'a rien à faire dans cette aventure.
Or la droite et son gouvernement ont fait et dit tout, et le contraire de tout à propos de ce match artificiellement controversé. Un match dont Sarkozy avait espéré, un moment, exploiter à son avantage, une victoire que tous les spécialistes donnaient pour certaine. Il était allé, jusqu'à mobiliser ce soir-là pour la fête attendue, non seulement son lugubre Fillon, mais une petite vingtaine d'excellences qui avaient du mal à masquer leur profond ennui.

Pour revenir à la partie vraiment sportive de la chose, j'estime que, au vu de la réglementation en vigueur, cette polémique est tout à fait déplacée. Dès qu'un arbitre a validé un but, la messe est dite. On ne voit pas les joueurs français courir après lui pour contester une décision qui leur était favorable. Inimaginable. Du jamais vu (d'autant que le concerné avait ignoré deux pénaltys flagrants en notre faveur)...
 
Je crois que si la polémique a pris une telle dimension, c'est que le sentiment était général en France: la campagne de qualification des Bleus avait été décevante et l'exhibition qu'ils avaient offert au Stade de France, plus que médiocre. Personne n'a vraiment compris, en outre, les raisons de l'insuffisance d'un groupe qui, sur le papier, était d'une qualité aussi exceptionnelle. L'entraîneur aurait dû payer pour tout le monde. Comme c'est l'usage.
Enfin, et c'est à titre personnel que je l'écris, la France aurait manqué dans la phase finale du championnat mondial.

Antoine Blanca



 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens