Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 11:02

François Hollande, dans son entretien approfondi avec le président iranien, était aussi le porte-parole d'une Europe trop frileuse pour oser mesurer publiquement l'ampleur du changement en cours à Téhéran. Mais aussi, d'une certaine manière, d'un Barack Obama contraint, par la violence inouïe de son opposition, à n'avancer qu'avec une prudence extrême.

Les électeurs iraniens, eux, n'avaient pas hésité. Ils auraient pu se dire que Rohani avait grandi dans le système de la république islamique, qu'il n'était pas assez ouvert, pas assez moderne. Bref que c'était un mollah...Ce qui, a priori, n'est pas faux.

Ils ont eu un tout autre raisonnement. Le vote Rohani était le seul garantissant la rupture totale avec les aberrations d'Ahmadinajad et de ceux qui le soutenaient. En outre, pour aller jusqu'au bout du réalisme politique, le nouvel élu a le soutien du 'Guide suprême Khamenéi'. L'opposition avait donc pris, massivement, le chemin des urnes. L'Europe paraît avoir bien entendu la signification de ce vote empreint de maturité politique.

Le peuple iranien veut réintégrer la communauté internationale, redevenir un interlocuteur normal et non, seulement, une menace potentielle. Les citoyens de l'ancienne Perse souffrent beaucoup des conséquences des sanctions économiques, de l'exclusion dont leur nation est l'objet.

Il nous faut répondre à tant de réalisme avec un esprit d'ouverture.

La rencontre de New-York entre Hollande et Rohani est un premier pas dans la bonne direction.

 

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens