Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 12:57

Nous serons tous d'accord pour le reconnaître: Winston Churchill aura marqué l'histoire de l'humanité par sa résistance, un long moment solitaire, au nazisme. Saluons encore une fois la mémoire du fumeur de "havanes" et amateur de liqueurs  de qualité qui aimait à la fois les bonnes choses et la démocratie.

Mais la vie du grand homme a connu des moments beaucoup moins glorieux. En Afrique du Sud, par exemple. Mais aussi, au Moyen-Orient, quand il était jeune ministre des colonies et que le Royaume Uni dessinait les frontières des futurs Etats arabes libérés du joug ottoman. A coups de ciseaux sélectifs, à partir de critères incluant la richesse du sous-sol en pétrole. Mais aussi en ayant soin de faire parler la sainte devise, jamais usée, de "diviser pour régner". Il avait de quoi faire entre sunnites et chiites, maronites et orthodoxes arméniens, druzes et nestoriens, alaouites et coptes, Arabes et Juifs. Et puis il y avait les Kurdes qui réclamaient un Etat indépendant. Hors de question. Surtout avec les potentialités en or noir de Kirkuk et Mossoul. Pour les mater, Churchill préconisait les grands moyens (lettre du 19 mai 1919 au War Office):

"Je ne comprends pas cette délicatesse exagérée à propos de l'utilisation du gaz...C'est pure affectation que de lacérer un homme avec les fragments pernicieux d'une explosion d'obus et d'éprouver des velléités...à l'usage de gaz empoisonné contre des tribus non civilisées. L'effet moral  devrait être tel que la perte de vie humaine devrait être réduite au minimum..."

Il y a peu de mois Ali El Takriti , cousin germain de Saddam, surnommé par les médias "Ali le chimique" , a été  pendu à Bagdad. Cet ancien chef de la sécurité du régime baâssiste irakien, avait réprimé une révolte kurde en utilisant  la méthode Churchill contre ces mêmes "tribus non civilisées". Pour les mêmes raisons : empêcher une région riche en pétrole d'accéder à  sa pleine souveraineté.

Mais il est évident qu'un tel rapprochement, entre les motivations patriotiques d'un gentleman conservateur british et celles d'un serviteur zélé d'un dictateur arabe, ne peut être qu'iconoclaste.

Je m'excuse d'y avoir même songé.

 

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens