Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 10:50

Voilà la rentrée parlementaire, la vraie. On va élire le Président et le bureau  de l'Assemblée, les nouveaux promus vont prendre possession de leurs bureaux, installer des collaborateurs de confiance et découvrir les fonctionnaires qui assurent la bonne continuité administrative. Claude Bartolone, député expérimenté, ne connaissait le Palais de Lassay que comme visiteur. Le voilà locataire. Un pied-à-terre parisien de luxe pour l'homme du 93. Nul doute: il saura ouvrir plus grandes les portes que son prédécesseur immédiat. Les vice-présidents disposent aussi d'un appartement, plus modeste, de fonction. Toutes ces opérations d'emménagement sont bien rodées grâce à la compétence des serviteurs de la République. L'Assemblée et le Sénat sont des maisons qui tournent bien dans notre démocratie.

Dans les palais ministériels les choses sont moins balisées. Les attributions et leurs titres obligent à l'impression de papier à lettres par dizaines de milliers de rames, à distribuer les bureaux aux 'ministres délégués' et aux membres de leur cabinet. Beaucoup de psycho-drames, de crises de jalousie. De haines naissantes qui deviennent parfois éternelles. Heureusement on en parle peu dans la presse.

Cette dernière s'est montrée bien discrète sur la disproportion du nombre de ministres délégués. Il y a comme de la résignation dans l'air. En fait la promesse de former un gouvernement restreint est recurrente: tous les candidats s'y engagent. Parfois très sincèrement. Et puis la politique s'impose. Il faut contenter le plus de monde possible au sein de la nouvelle majorité. Conforter toutes les sensibilités pour pouvoir travailler en paix. En passant de 38 à 42 ministres entre Ayrault 1 et Ayrault 2 on est resté dans les normes. Mais ce sont, à mon sens, de mauvaises normes.

Finalement, si le plan de table du Conseil hebdomadaire sera, une fois encore, bien rempli, tous les initiés savent que les choses sérieuses se passeront dans des réunions restreintes autour du Premier Ministre ou du Président. Ou des deux. Le Conseil des ministres continuera d'être une chambre d'enregistrement de décisions prises ailleurs.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens