Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 09:42

Dans un récent article je me félicitais de la pérennisation de représentants de la société civile, démocratique, au Guatemala (25 de vie constitutionnelle ininterrompue). Le Président Alvaro Colom venait alors d'envoyer, sans complexe [1]), l'armée aider les forces policières à nettoyer le nord du pays infesté par les trafiquants de drogue. C'était toute la différence avec un passé relativement proche, quand les militaires massacraient les descendants des Mayas (pour mieux servir les grands propriétaires terriens), et assassinaient hommes et femmes de gauche (pour mieux servir la CIA et mettre en pratique les enseignements reçus à l'Ecole des Amériques[2]). 

Mais la vaste opération anti-cartels a échoué, l'insécurité fait des ravages, et tous les indicateurs prédisent, pour le mois de novembre prochain, l'élection d'un général (Otto Pérez Molina), et du parti de droite musclée qu'il a fondé il y a dix ans, le "Parti patriote". Personne ne paraît en mesure de lui disputer la victoire, après que le Tribunal constitutionnel ait interdit à l'épouse du sortant, très populaire, de se présenter (elle avait divorcé pour être en mesure de le faire).[3]

Otto Pérez Molina deviendra donc le premier militaire élu par le suffrage universel. Il devra, indirectement, cette prévisible victoire au grand cartel mexicain Zetas qui règne désormais en maître dans le nord. Les aéroports pour petits porteurs servent de relais au trafic de "marchandise" provenant du sud du continent. Mais les trafiquants favorisent aussi, effet secondaire, la généralisation de l'insécurité dans le reste du pays, ce qui a mis d'ailleurs l'ONU en alerte.

Alors les guatémaltèques vont élire, plus qu'un militaire, un Monsieur Sécurité. Une situation qui risque de fragiliser la vie démocratique dans toute l'Amérique centrale dont le Guatemala est le pays le plus peuplé et, stratégiquement, le plus important.

Antoine Blanca

1- L'oncle de l'encore président, et son mentor en politique, Manuel Colom, homme progressiste, fut assassiné par l'armée en 1979 quand il était maire de la capitale.

2-Fondée en 1946 par le Département de la Défense de Washington, l'Ecole des Amériques(aujourd'hui WHINSE, Western hemisphere institute for security cooperation) a formé, depuis sa création, à la contra-insurgencia, 70000 officiers latinos. Son siège était à Panama avant son transfert dans l'Etat de Géorgie.

3-La Constitution interdit la réélection du sortant.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens