Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 15:59

Hollande s'est adressé ce matin au Parlement européen. Il a situé les vrais enjeux politiques, économiques, monétaires et sociaux pour la France et pour les pays de l'Union. On a remarqué, assis au premier rang de l'hémicycle, un Cohn-Bendit ravi par les propos de 'François'. C'est par son prénom qu'il a amicalement interpellé le Chef de l'Etat français qu'il tutoyait, par ailleurs, sans façon, chose protocolairement inhabituelle en séance publique. C'était le VRAI européen qui reconnaissait un homologue authentique en des  temps difficiles, alors que le Premier Ministre britannique parle de désengagement, et que la Chancelière préfère montrer les muscles de son pays à aider à retrouver la voie de la croissance.

 

L'intervention française au Mali a été un test pour les Européens. Si tous ont poussé un ouf de soulagement audible, et partiicipé, d'une manière symbolique mais significative à l'effort de guerre, l'Allemagne n'a envoyé que deux avions ravitailleurs. Dont l'équipage avait pour instruction de ne laisser monter aucun militaire français à bord.

Mais de ce qui pouvait fâcher, François Hollande n'a parlé qu'à l'intention de ceux qui savent déchiffrer les messages codés. Son discours, bref mais plein de substance voulait dire avant tout: c'est davantage d'Europe qu'il nous faut. Pas une Europe rétrécie comme le souhaitent certains. Il n'y aura pas de sortie individuelle de la crise. Alors, ne laissons aucun ami sur le bord du chemin. Notre commerce extérieur souffre d'une monnaie trop forte, alors que les Japonais manient la leur à leur gré et que la Chine joue le jeu à sa guise...Qu'on se rassure, je ne vais pas procéder à une analyse exhaustive des paroles de notre président. Je me contente d'interpréter librement leur tendance, ce que j'ai cru comprendre derrière les mots. Et l'indispensable diplomatie.

 

En France, pendant ce temps le médias déraillent en accentuant tous les faits divers passant à portée de leur plume. Et nos parlementaires, exténués mais encore volubiles, prolongent, du fait de l'entêtement de la droite, un débat que les électeurs considèrent, eux, comme déjà tranché. On vient d'annoncer tout de même, qu'une séance va être consacrée à notre intervention au Mali. Mais toutes les questions urgentes touchant à la vie quotidienne des Français vont  encore attendre la fin des invectives..

 

Antoine Blanca.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens