Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 14:52

La proclamation de la République en Espagne était bien plus qu'un changement de régime constitutionnel. Il s'agissait de sortir un grand pays européen de l'obscurantisme politique et culturel auquel il paraissait avoir été condamné à vie par une Eglise moyennageuse et une armée décidée à préserver la famille régnante, les bourbons, de toute contamination progressiste.

Le 14 avril 1931 devait marquer le début d'une révolution.

Toulouse a toujours eu une relation particulière avec l'Espagne, relation qui s'est encore approfondie et élargie avec l'exode des vaincus de la guerre civile, la retirada, et l'importante participation de combattants espagnols aux maquis d'un grand Sud-Ouest pendant l'occupation nazie. Il était donc naturel que ce soit dans cette ville que le souvenir de l'Espagne républicaine soit évoqué avec le plus de ferveur. La Mairie, le Conseil général de la Haute Garonne et la Région Midi-Pyrénées, l'Université de Toulouse Le Mirail, la Casa de España  se sont associés pour donner un grand relief aux expositions et manifestations qui se dérouleront aux mois d'avril et au mois de mai. L'événement est organisé par "Mémoires d'Espagne" (tous renseignements sur "www.iris-memoiresdespagne.com").

La proclamation du 14 avril (1), acclamée avec un immense espoir par tout un peuple, présentait bel et bien un caractère révolutionnaire. Son programme voulait mettre fin à l'obscurantisme et à l'oppression. Sa mise en route devait se situer dans le court terme: séparation de l'église et de l'Etat, réforme agraire, monocamérisme, réorganisation profonde de l'armée, effort considérable dans l'Education (il y avait, en 1930, 40% d'analphabètes dans le pays), droit de vote des femmes, statut d'autonomie des régions...

La violence de la réaction fut à la mesure de l'audace d'un tel programme.

Dès 1933 la coalition de l'Eglise catholique, de l'Armée, des grands propiétaires terriens et du capitalisme financier et industriel s'était organisée. Trois ans plus tard c'était la guerre. La Croisade, comme les rebelles fascistes qualifièrent leur mouvement. 

 

Antoine Blanca

 

1 -- Le 12 avril, à l'occasion d'élections municipales, républicains et socialistes, alliés, avaient gagné dans presque toutes les villes, en particulier dans 49 chef-lieux de province sur 50. Le déchaînement populaire, bien que pacifique, fut tel que le roi Alphonse XIII décida de faire ses valises.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens