Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 09:43

Christine Lagarde s'inquiète de l'image donnée par la France à l'étranger. Elle a raison de manifester cette inquiétude: télés et journaux, anglo-saxons surtout , produisent un gros effort pour montrer un pays embrasé menacé de guerre civile. Quelques cagoules, quelques matraquages, des feux de vieux pneumatiques et beaucoup de fumée. Le tour est joué. Les manifestations massives et pacifiques n'intéressent pas.

Plus désagréable encore, un quotidien, a priori sérieux comme The New York Times, a consacré son édito d'hier à faire l'éloge de la réforme Sarkozy sans dire un mot sur la volonté proclamée des syndicats et de l'opposition de négocier, sans délai, avec le pouvoir afin de contribuer au déblocage de la situation.

En tout état de cause la presse anglo-saxonne (elle n'est d'ailleurs pas la seule à le faire) trompe ses lecteurs, auditeurs et télé-spectateurs en défigurant vicieusement la réalité des faits. Le vice consiste à mentir en connaissance de cause. Car toutes les grandes agences américaines et britanniques peuvent compter sur des correspondants d'un grand professionnalisme pour informer correctement et complétement leur rédaction.

Mais la défense du libéralisme financier et économique passe avant le droit à l'information. La priorité est à préserver privilèges et privilégiés des multi-nationales et de la finance. Il ne reste plus de place pour l'humain.

 

La droite et une partie des médias français s'extasie sur le fait que l'annonce de violentes mesures d'austérité décidées par Londres n'ait provoqué, de la part des syndicats britanniques, qu'un froncement de sourcils marqué; et une déclaration critique du Labour Party. "Une autre culture politique", analysent les experts. "Une vision différente des réalités économiques de la société libérale", affirment d'autres.

Et de suggérer que syndicats et gauche française sont des ringards attachés à des acquis obtenus en de temps plus propices. "Ouvrez donc les yeux et faites comme tout le monde!". "Résignez-vous enfin, soyez donc modernes".

 

Et si les Français étaient, au contraire, à l'avant-garde. Comme ils l'ont été en 1789 en renversant les tyrans, en 1885 avec les lois scolaires, en 1905 avec la séparation des églises et de l'Etat, en 1936 avec les congés payés, la loi des 40 heures, les droits des travailleurs dans les entreprises, à la Libération avec les nationalisations de grands secteurs de l'industrie présentant un intérêt national, en 1981 en projetant une société nouvelle et une nouvelle culture qui changèrent la vie de beaucoup de citoyens, en France et ailleurs de par le monde? La gauche française avait aussi fait adopter des lois qui libéraient la presse du pouvoir du grand capital et des spéculateurs boursiers.

Que notre manière de protester ait pris des voies révolutionnaires ou parlementaires, le reste des nations démocratiques avait fini, peu ou prou, par s'inspirer de notre exemple.

 

Christine Lagarde regarde trop CNN. Elle devrait regarder aussi autour d'elle. A condition qu'elle sorte de son quartier et de son milieu social.

Peut-on seulement le lui suggérer?

 

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens