Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 10:25
Jamais les extrémistes musulmans n'ont été plus marginalisés à l'intérieur de leur propre communauté. Mais, paradoxalement, jamais aussi ils n'ont fait si peur au monde occidental, ni engendré tant de détestation et, trop souvent, de haine.
Cette situation est soigneusement entretenue, ses conséquences amplifiées par les hommes politiques conservateurs, plus particulièrement dans le monde anglo-saxon et en France. Ils espèrent tenir là un excellent moyen de mobilisation des citoyens victimes avant tout de la crise économique et sociale. La menace d' "al Qaïda",  pour faire oublier l'injustice du bouclier fiscal,  les subventions milliardaires aux banques ou les délocalisations destructrices d'emplois. Et un subterfuge de rêve pour amplifier une fois de plus, surtout aux Etats-Unis, les budgets colossaux destinés à engraisser , aux dépens du contribuable, davantage encore la prospère industrie de l'armement. Une monstrueuse prospérité un court moment mise en danger par la fin de la guerre froide.

Mais naturellement les fous d'Allah, envoyés à une mort consentie par les milices islamistes, aident puissamment à entretenir cette psychose. Ces terroristes du 4e type viennent encore de frapper. Les poils de la barbe du prophète Mahomet font beaucoup pour les campagnes de la droite américaine et pour celle, en France, de l'UMP.
Alors, aurait dit quelqu'un en son temps: "que faire?"

Avant tout, donnons sa pleine lumière à la vérité.
Ceux et celles qui pâtisent le plus des malheurs apportés par l'islamisme radical, sont les membres de la communauté musulmane à travers le monde. C'est le cas en Afghanistan ou au Pakistan bien entendu, mais aussi en Indonésie ou, plus près de nous en Afrique du Nord. Il n'y a pas si longtemps, l'Algérie a été ravagée, pendant huit ans, par une guerre civile qui a fait des centaines de milliers de victimes. Guerre que les "barbus" du GIA ont perdu irrémédiablement. Dans nos propres banlieues des activistes harcèlent au quotidien jeunes travailleurs et collégiens.
La brutalité de ces individus est à la porte de chaque immeuble HLM.

Alors la pire méthode pour lutter contre cette criminalité d'un genre nouveau consiste à culpabiliser tous ceux qui portent des prénoms musulmans, qu'ils soient nord-africains, originaires de l'Afrique sub-saharienne, Turcs, Kurdes ou Pakistanais.
Disons-le tout de suite, notre police est mal préparée à affronter ce type de problème. Du moins si elle se trouve livrée à elle-même.
Je pense qu'il nous appartient à tous de mieux connaître nos voisins et, souvent, compatriotes qui se revendiquent, de manière plus ou moins affirmée, musulmans. C'est ainsi que seront démasqués les faux prophètes et les néo-jihadistes. Car leur prêche est basée sur le mensonge, la déformation, et les peurs moyennageuses ressucitées.

Contrairement aux religions bibliques ou évangéliques, le Coran est de création récente. Et la vie et l'oeuvre de Mahomet fait partie de l'histoire et peut être étudiée comme telle. Ne tombons pas dans le piège mortel vers lequel veulent nous attirer les nouveaux croisés et les nouveau jihadistes.
Et surtout luttons contre la tentation du mépris et de la haine.
La France compte aujourd'hui une minorité significative de musulmans. La plupart vivent en milieu urbains et plusieurs millions d'entre eux sont Français. Faisons en sorte qu'ils ne se sentent pas marginalisés. Et d'abord qu'il se sentent chez eux à l'école laïque qui  trouvera là une occasion de se ressourcer, de retrouver les valeurs sur lesquelles elle a été fondée.
Le petit espagnol que j'étais lui doit beaucoup. Par exemple d'avoir senti de l'exaltation à chanter avec les autres "la Marseillaise", "le chant du Départ". Mais aussi, un comble peut-être, " ma Normandie" ou "les Allobroges".
Alors? In ch'Allah!

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens