Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 10:41

Nous nous sommes longtemps résignés, à gauche, à voir Israël traiter par le mépris la loi internationale que seule l'ONU (créatrice de cet Etat) est fondée à définir. Il est temps pour le PS de mettre fin à cette tolérance coupable. La coïncidence, bien opportune pour le gouvernement ultra conservateur de Tel Aviv, entre l'attentat d'Eilat et l'interruption, pour des impératifs de sécurité nationale, des manifestations massives des Israéliens contre l'injustice sociale, nous éclaire sur les médiocres calculs de Nétanyaou et de la coalition qui l'appuie. Aharonot, le grand quotidien populaire israélien, reconnaît sans ambages la complicité de fait entre extrémismes des deux bords: "...Israël doit veiller à ne pas trop lourdement entamer le potentiel militaire d'un Hamas qui reste paradoxalement nécessaire pour contrecarrer un tant soit peu l'activisme et la concurrence du Jihad islamique". Tout le monde comprend qu'il s'agit surtout de ne pas affaiblir le Hamas face à ses frères palestiniens reconnus, eux, par la communauté des Nations.

Bloquer les manifestations populaires (300000 personnes dans la rue de ce petit pays), bloquer toute tentation de réduire le budget de la défense. Opération réussie pour le moment, comme est réussie l'inacceptable reprise de la colonisation destinée à chasser les Palestiniens de leurs maisons et de leurs terres. Un autre quotidien de Tel Aviv, Ha'Aretz, dénonce "cette culture de l'impasse" qui explique les récentes manifestations par "un sentiment de désespoir et de vacuité qui émane de la conviction que tout est identique et que le seule chose qui change en Israël, c'est la situation des citoyens qui empire chaque jour".

Nous, Français de gauche, sommes déterminés à continuer de garantir la sécurité d'Israël et de son peuple à l'intérieur de frontières sûres et reconnues. Cela n'est pas négociable. Mais cela nous donne le droit d'exiger une négociation immédiate en réponse à la demande de l'ONU de création d'un Etat palestinien impliquant la fin des occupations de terres, la mise en oeuvre d'un projet commun de paix et de développement. C'est cette voie, que seul le gouvernement Rabin avait tenté d'emprunter qui garantira l'avenir d'Israël.

La gauche française ne doit pas faire de concession sur ces exigences internationalement acceptées.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens