Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 09:45

Samedi 4 juin s'est tenu, dans une salle de conférences de l'Assemblée Nationale un colloque réunissant des juristes reconnus, des journalistes experts en questions latino-américaines ou spécialistes en matière de justice internationale, des dirigeants d'associations de droits de l'homme, des parlementaires et des diplomates.

Le thème central de ce colloque:  l'examen des conditions dans lesquelles s'est déroulé le procès qui a abouti à la condamnation de cinq citoyens cubains à d'interminables peines de prison (ils y croupissent depuis 1998). La Cour était fédérale, mais le tribunal siégeait à Miami centre de tous les complots visant Cuba et ses citoyens. Le lieu choisi explique, pour une bonne part, le caractère expéditif des débats et les peines aberrantes qui ont été prononcées.

Ayant assisté, en observateur intéressé, à ce colloque, j'ai été frappé par le caractère presque académique des travaux, les conférenciers se montrant soucieux d'exposer les faits bruts, les éléments à charge et à décharge dans une ambiance très juridique.

Au terme de cette journée de travail il a été clair pour moi que:

1) les inculpés avaient agi en conformité avec le résolution 1373 du Conseil de Sécurité de l'ONU dans le cadre de la Stratégie Antiterroriste mondiale. Or Cuba avait subi, avec Miami comme source, des attaques terroristes d'une ampleur considérable. A commencer par le terrible attentat contre un avion de Cubana de aviacion, avec pour conséquence la mort de tous ses occupants (76, dont l'équipage et 70 jeunes sportifs). Les noms des  terroristes sont connus. L'un vient de mourir de sa "belle" mort à Miami où vit toujours son principal complice.Leur groupe avait aussi, en 1997, perpétré des attentats visant les lieux touristiques faisant de nombreuses victimes.

2) Que le procès n'a pas été équitable, Washington reconnaissant d'ailleurs publiquement l'incapacité de l'accusation à apporter des preuves convaincantes ("...à la lumière des preuves présentées lors du procès, cela constitue un obstacle insurmontable pour les Etats-Unis et cela conduira probablement à l'échec de l'accusation...le préjudice pour le Gouvernement sera irrémédiable et le dommage durable..."

 

Mais le poids politique s'imposa à l'esprit de justice si cher, en principe, aux Etats-Unis d'Amérique. Le principal accusé, Gerardo Hernàndez purge une peine de double prison à vie plus quinze ans! Or l'accusation le poursuit pour "conspiration en vue de commettre un assassinat au premier degré" qui n'a existé que dans l'imagination du procureur. Les peines de quatre autres vont de 15 à 30 ans de prison. Tous sont, de facto, privés de droit de visite.

 

Je voudrais que tous mes camarades du PS prennent connaissance de cet article de compte rendu et manifestent leur indignation contre un procès à la stalinienne et à des conditions d'emprisonnement inspirées du Goulag.

 

Antoine Blanca

Ancien ambassadeur de France

Commandeur de la Légion d'honneur

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens