Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 11:44

Chacun le sait depuis longtemps: la discipline militante n'est pas la première vertu des socialistes marseillais. Encore faut-il que certaines limites ne soient pas franchies. Or elles l'ont été, et avec des chars d'assaut, par une leader locale, multi-cumularde par ailleurs, des quartiers Nord de la 2e ville de France. Le PS a, depuis sa première fondation en 1905, une position limpide concernant la défense et la sécurité  du territoire. Police nationale, police militatisée (gendarmerie) et forces armées appréhendent bien quel est le sens de la mission confiée à chacune de ces forces.

Or l'élue dont il est question plus haut  vient de demander publiquement que les militaires soient appelés en renfort de la police pour exercer un pouvoir de maintien de l'ordre dans certains arrondissements de la cité phocéenne. Imaginons la suite: les blindés Leclerc patrouillant, tous canons dehors, dans les rues de la capitale provençale, des sous-officiers demandant à des citoyens ordinaires de présenter leurs papiers et, s'il le faut, interpellant les récalcitrants. A la recherche de qui? De quoi? De gangsters grands et petits, de truands professionnels, de jeunes voyous en quête de mauvais coup à perpétrer. Une proposition digne d'une république bananière.

Exiger des forces de police plus nombreuses, mieux préparées parce que mieux formés est une chose. Les faire suppléer par des paras, des Chasseurs alpins ou des commandos de marine sent trop la mauvaise blague électoraliste. Ce qu'elle est sans doute. L'élue des quartiers nord a sans doute été inspirée par la mobilisation de militaires, équipés d'armes de guerre, patrouillant dans le cadre de l'opération Vigie/pirate. Une opération de prévention du terrorisme. Nullement une opération de police. En Amérique latine, aux temps pas si lointains des dictateurs en uniforme, l'armée assurait le "maintien de l'ordre", considérant les citoyens comme des hors-la loi potentiels("ennemis de l'intérieur", disaient-ils).

Le PS devrait convoquer l'élue en question et lui assigner, pendant un trimestre, un travail d'intérêt général: assimiler les bases de l'instruction civique républicaine. Après examen en fin d'année, on pourrait de nouveau la relâcher dans la nature. Si elle a bien fait ses devoirs...

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens