Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 12:17

Mes correspondants me l'ont confirmé: ce sont bien entre 7 et 13 millions de personnes, des milliers de  femmes parmi elles, qui ont réclamé pendant des heures, puis pendant des jours, le départ du président de la République, Mohamed Morsi. En fait on veut mettre la Confrérie des Frères musulmans en déroute. Aujourd'hui le point principal à retenir des événements, c'est le passage des militaires dans l'opposition. Le gouvernement islamique s'est d'ores et déjà disloqué.

Depuis les années 1950, et jusqu'à la chute de Moubarak, l'armée a exercé le pouvoir de facto. Elle a commencé par renverser la monarchie décadente personnalisée par le roi Farouk, puis par proclamer un pouvoir nationaliste arabe, clairement Tiers-Mondiste. Nasser en était la figure de proue. Anouar el Sadate, réputé timide, effacé, lui succéda. La surprise fut d'autant plus grande quand il déclencha la fameuse guerre du Kippour qui allait prendre Tsahal par surprise et provoquer un mouvement de panique en Israël. C'est Sadate aussi qui, fort de ce demi-succès, débarqua un jour à Tel Aviv, s'adressa à la Knesset, conclut un accord de paix. Les deux pays ennemis allaient établir des relations diplomatiques, ouvrir des ambassades. Elles n'ont jamais fermé depuis en dépit des orages.

L'Armée est donc une force politique majeure en Egypte. 500000 hommes bien équipés. Mais quelque 10 millions de manifestants ont fait réfléchir les généraux. En vérité, le corps des officiers n'a jamais aimé les 'Frères'. C'est un complot terroriste organisé par ces derniers qui avait, par exemple, coûté la vie à Sadate et à plusieurs personnalités nationales ou diplomatiques lors du défilé militaire traditionnel annuel.

Mais depuis les élections qui s'étaient traduites par le succès relatif des 'Frères', les uniformes paraissaient accepter de se soumettre au nouveau pouvoir. Jusqu'à l'explosion énorme de ces derniers jours. La manifestation géante a fait preuve, dans la durée, d'une telle intensité, que les généraux ont décidé de choisir leur camp: celui des laïcs. Lesquels viennent de se donner un leader en la personne de l'ancien chef de l'AIEA, l'agence de l'ONU chargée de l'énergie atomique. Un événement considérable, si l'opposition confirme son unité. Je crois savoir que l'Armée ne veut pas prendre le pouvoir. Elle préfère jouer les arbitres, les conciliateurs. Et la personnalité de Mohamed el Baradéï leur convient. Autant qu'elle rassure la communauté des Nations.

 

Antoine Blanca


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens