Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 09:23

Je relis des passages d'un "histoire de l'Espagne moderne", ouvrage écrit par un jeune universitaire castillan. Et je mesure mieux l'ampleur du changement apporté par la pratique démocratique et l'intégration, longtemps inenvisageable, à l'Europe. L'actuel Président du gouvernement, J.L.Rodriguez Zapatero, est un Castillan austère probe et ombrageux, et il affronte la tempête qui frappe le sud de l'Europe avec l'ambition de préserver les acquis économiques et sociaux, et de mieux armer ses concitoyens contre l'adversité.

Aujourd'hui cependant, 75 ans après ces législatives qui allaient se terminer dans les désastres des guerres, le peuple espagnol littéralement terrassé et piétinée par les vieux fantômes de sa tragique histoire (église du Sait-Office, militarisme écrasant, autoritarisme oppressant...), l'Espagne a un tout autre visage. L'Europe est partout présente et, ici, on paraît mieux tolérer ses nombreux défauts.

Mais l'Espagne moderne n'est pas que cela. C'est aussi celle qui n'a pas, 72 ans après la fin de la guerre civile, réglé ses comptes avec le passé. On n'a pas déterré les dizaines de milliers de corps de fusillés  républicains sur les bords des routes et les caniveaux. Martyrs anonymes auxquels leurs familles, clus culturel, parti ou syndicat, n'ont pu donner sépulture décente. Ce drame a une symbolique forte dans la mesure où il démontre de manière poignante que l'Espagne du "sentiment tragique de la vie"(Miguel de Unamuno) cohabite avec celle qu'aiment les touristes. Une cohabitation sous contrainte.

Je dirais qu'il continue d'y avoir deux Espagnes, même si ce ne sont pas les mêmes que celles des années trente.

Une Espagne littorale qui a transformé le béton en or, défiguré les paysages, changé les mentalités et les tendances politiques de ses habitants. Et l'Espagne éternelle qui veut préserver toute sa noblesse naturelle sans s'interdire, bien au contraire, les audaces de la modernité.

Bref, en un mot, l'Espagne de J.L. Rodriguez Zapatero

 

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens