Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 13:04

Le cas est, à ma connaissance, unique. Un grand romancier à succès international, qui a réalisé des tirages millionnaires dans le domaine du "policier", se tourne vers la géopolitique. Un événement qui mérite d'être signalé. A peine avait-il tourné la page des aventures de son héros universellement connu, le commissaire Wallander ("l'homme inquiet" aura été l'ultime épisode), que Henning Menkell quitte ses terres scandinaves (enfin, pas complétement), pour se tourner vers la Chine, celle des grandes dynasties et du mandarinat, comme celles de Mao et de Deng Xiao Ping.

L'écrivain suédois nous emmène dans ses bagages à Pékin comme sur les rives du Zambèze, à Hararé et à Maputo, évoque avec  précision un projet gigantesque de barrage qui devrait permettre à quatre millilions d'agriculteurs chinois de prospérer au Zimbabwé, de coloniser, puisqu'il  faut appeler les choses par leur nom. C'est dire que la Chine post-Deng est à une périlleuse croisée des chemins: ou elle continue sur la route d'un hyper-libéralisme sans éthique, corrupteur par essence, avec ses privilégiés, grands et petits, ou le parti communiste, qui dirige officiellement  le pays, lance une vaste campagne de révision politique, économique et sociale destinée à corriger sensiblement le cap.

L'ouvrage ("Le Chinois", Le Seuil 2011) nous fait entrer dans l'intimité d'une organistion politique dont l'unité sans faille n'est qu'apparente. Tout demeurera sous contrôle tant que la majorité continuera de voir son niveau de vie progresser en moyenne, qu'une forme d'avenir radieux s'offrira aux étudiants et aux cadres, que les biens de consommation resteront sur  les étalages d'un immense marché. Mais, selon Mankell, les commissions spéciales destinées à préparer de grands changements pour...l'après Jeux Olympiques. Et voilà que nous y sommes, depuis plus de trois ans. Une nouvelle fièvre se serait emparée. Entre cadres, techniciens de pointe, diplomates, économistes de diverses écoles, les débats ont pris force et vigueur. Chacun de ces groupes informels ne compte jamais plus de 30 ou 40 membres. Pour le moment, rien ne filtre. Les travaux ne deviendront officiels, avec langue de bois au menu, quand on en viendra à la préparation du prochain Congrès. A la fin il y aura un nouveau Président , empereur rouge?, et peut-être commencera le règne d'un nouvelle dynastie.

Mankell parle de tout cela en connaisseur, en homme qui sait s'approvisionner aux bonnes sources...


Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens