Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 11:21

Michel Rocard ne supporte pas d'être oublié. Bien entendu il n'est pas le seul dans ce cas: la tentation de faire parler de soi est irrésistible parmi ceux qui ont connu la gloire. D'autant qu'ils se disent que cette dernière peut leur tomber dessus très tard dans la vie. Stéphane Hessel, grand ami d'ailleurs de l'ancien premier ministre, peut en témoigner qui a connu la célébrité mondiale pour avoir écrit 26 pages à 92 ans passés. Il a partagé ce qu'il avait sur le coeur et il a rencontré de millions d'adhésions qu'il n'attendait pas. Seuls les initiés connaissaient le grand résistant, le diplomate intrépide et éclairé. Mais c'est finalement son indignation qui l'a rendu illustre.

Alors Michel Rocard se dit peut-être que...Pourtant il n'a jamais été un anonyme, du moins depuis sa sortie de l'ENA en 1956, son brillant parcours à la tête des étudiants socialistes et sa proximité avec Pierre Mendés-France. Un parcours politique chaotique ne devait pas l'empêcher d'occuper de hautes fonctions. Matignon sera son bâton de Maréchal. Insuffisant à ses yeux. Son plus gros problème a toujours été l'électorat. Cet Inspecteur général des finances ne peut l'admettre. Aussi est-il toujours resté ouvert à toute proposition digne d'intérêt, venant de la droite par exemple. Sarkozy n'avait pas manqué de mettre à profit cette disponibilité. Faire un pied de nez à la gauche. Rocard s'était prêté à ce jeu  peu reluisant.

Aujourd'hui, dans l'obscurité qui se fait autour de lui après le 6 mai, l'ancien PM refait surface avec une proposition qui se veut à la fois révolutionnaire et compatible avec les efforts de réduction des déficits. "Supprimons la dissuasion nucléaire et nous économiserons 18 milliards" (il oublie de dire que cinq ans seraient nécessaires pour atteindre ce chiffre). Qu'importe: Michel veut faire parler de lui.

Je suis bien d'accord: le sujet est d'importance et mérite débat de fond. Paul Quilés,  ancien ministre de la Défense expose très bien les données du problème dans un livre qu'il vient de publier; dans un tout autre esprit que le pur budgétaire. Michel Rocard est bien léger qui veut évacuer la question au détour d'une phrase. Ne craignons pas, bien au contraire de tout remettre sur la table. Sans tabou ni préjugé.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens