Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 17:09

Nous avons tous des amis allemands. La paix des esprits a suivi la paix des armes. Le Traité de Rome signé par Guy Mollet au nom de la France avait commencé à cimenter, en 1957, la grande maison commune européenne. La création de l'OFAJ (Office franco-allemand de la jeunesse) allait permettre la mise en relation amicale et culturelle de centaines de milliers de citoyens des deux côtés du Rhin. On ne compte plus, depuis un demi-siècle, les projets de coopération bi-latéraux menés à terme. 

Or aujourd'hui, quand est mise à l'épreuve, par la crise, la solidité d'une relation, les coups bas pleuvent. Ils proviennent tous de la grande presse allemende concentrée dans sa capitale économique et financière, Francfort. Le discours est, sur le fond, identique, depuis des mois. Tout comme dans les quotidiens, dans les hebdos ou les mensuels d'analyse et de réflexion. Une main inconnue a-t-elle donné le tempo, fourni la partition, les 'éléments de langage' (pour m'exprimer à la mode ministérielle moderne)? Je ne pense pas que cela émane du gouvernement fédéral. Quoi que...Mais des maîtres de ces plumes mercenaires qui sont à la Bourse de Francfort.
Le thème est toujours le même: un peuple indolent, incapable d'initiative, attendant tout de l'Etat providence, une société bloquée. La nôtre.

La dernière livraison de ce type nous vient de la revue grand format DIE ZEIT, Hambourg, hebdo tiré à 500000 exemplaire. Courrier international, qui en publie de longs extraits, nous fait connaître Gero von Randow, auteur d'un  article fleuve sur notre pays et sur nos compatriotes. Puisque Jean-Marc Ayrault est prof d'allemand, je lui en déconseille la lecture. Elle peut conduire au suicide si on est pris au dépourvu...Pourtant ces analyses assassines sont le plus souvent contredites par les statistiques. Notamment sur la productivité horaire, la créativité, la naissance annuelle de près de 100000 micro-industries. Mais cela restera dans nos mémoires: voilà comment les gens de la Haute-Finance germanique jugent la France et les Français. Jérome Cahuzac et DSK sont ainsi présentés, à trois reprises, comme modèles de la dégradation de notre vie politique.

Heureusement l'Allemagne moderne produit beaucoup plus de voitures de luxe que de chars de combat. Et aucun Hitler ne se profile à l'horizon. Car ce dernier ne nous jugeait, finalement, pas autrement que de Gero von Randow de DIE ZEIT...

 

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens