Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 10:27

A Cannes notre président et celui de Etats-Unis ont déclaré terminée l'opération militaire en Libye. Pour eux, il faut désormais laisser la place  aux compagnies pétrolières et gazières. Mais en réalité, pour les libyens et pour leurs voisins africains et méditerranéens, tout commence. Et pas seulement pour les grandes entreprises internationales de BTP qui se disputent déjà les juteux contrats de reconstruction de villes entières. Les services de sécurité sont partout en alerte maximale.

Les riches arsenaux du régime déchu sont en train de se répandre. Car la Libye, comme l'écrit Noureddine Khelassi (la Tribune, Alger), "est devenue un bazar d'armes à ciel ouvert". Comme nous l'avons déjà rappelé, Al-Qaida au Maghreb arabe est en train de faire d'importantes emplettes. D'autres ne sont pas en reste. Il s'agit, par exemple, de quelque 5000 missiles surface-air de type SA-7 Grail (soviétiques ou bulgares) déjà portés disparus. Et sans doute pas perdus pour tout le monde.

Naturellement les mêmes services de sécurité, comme nombre de chacelleries diplomatiques, s'interrogent. Et sur les futurs textes constitutionnels (quelle substance prendra leur conformité avec la Charia), et sur les hommes qui saisiront l'avenir en mains. Les préférés des occidentaux sont deux anciens dignitaires du kadhafisme: Mustapha Abdel Jalil et Mahmoud Jibril. Mais leur représentativité est plutôt théorique. Comme l'a dit ce dernier: " [la règle du jeu politique en Libye] est désormais définie par des courants qui ont pris les armes, l'argent, les structures et possèdent parfois même l'information".  Parmi ces courants, trois principaux: ils viennent de Misrata, de Benghazi et de Tripoli. Et à suivre avec une particulière attention: le chef de guerre Abou Abdallah el Sadek (un alias), ingénieur, 46 ans, ancien de Tchétchénie et d'Afghanistan, djihaddiste notoire, figure de proue du GICL (groupe islamiste combattant libyen). 

Antoine Blanca

 NB = Le vrai nom d'Abou Abdallah est Abdelkrim Belhadj

Ceci dit, sans vouloir empiéter sur les hautes compétences du nouvel expert ès-Libye, Bernard Henri Lévy. Momentanément indisponible: il vend son livre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens