Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 11:10

On se souvient peut-être de mon article sur la drôle de primaire en Argentine. Elle était ouverte à tous les partis, à tous les candidats. Une première dans la vie politique australe. La Présidente Cristina Fernàndez de Kirchner l'avait emporté haut la main. Et le 23 octobre, elle l'emportera aussi, officiellement cette fois. En fin de compte, le péronisme finit presque toujours par gagner, comme s'il s'était incrusté dans les gènes du peuple. La locataire de la Casa Rosada, représente bien, en définitive, ce produit atypique de la politique: mentant avec naturel, arrangeante si nécessaire avec certaines formes de corruption, fervente catholique quand les circonstances l'imposent et combattante des droits de l'homme lorsqu'elle estime que cela peut être électoralement payant,..Cristina a en outre fait en sorte de conserver son fonds de commerce dans le syndicalisme péroniste. Vital pour une prolongation de mandat.

Mais l'événement électoral sera sans doute, dimanche, l'apparition au premier plan du candidat socialiste. Comme en Uruguay, avec Tabaré hier, Mùgica aujourd'hui, Hermes Binner est à la tête d'un large front de gauche démocratique (Frente Amplio Progresista) et les sondages le placent en deuxième position. Petit fils d'émigrants suisses, il a été successivement maire du grand port fluvial de Rosario (fief traditionnel du PS argentin), gouverneur de la riche province de Santa Fé et chef de son parti. Le style de ce médécin austère est à l'opposé de celui qui fait d'habitude la gloire des grands hommes politiques argentins. Il est ennemi de l'éloquence déclamatoire, des grandes phrases faites pour déclencher les acclamations des masses, discret dans sa vie privée comme dans sa vie publique. Et surtout il parle programme, puis programme, et encore programme. Il ne dit de mal de personne, n'élève jamais la voix à l'appui de ses arguments. Un phénomène au pays des grandes gueules.

Mais peut-être qu'une nouvelle force est en train de s'imposer en Argentine, comme c'est déjà le cas depuis longtemps dans le petit Uruguay voisin, de l'autre côté du Rio de la Plata. Où la démocratie socialiste applique depuis une petite décennie sa belle patte de velours aux reflets écarlates.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens