Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 17:38

C'était chose entendue depuis le 6 mai 2007: Sarkozy ne libérerait la place qu'au terme de son deuxième mandat. En 2017. Les aspirants à sa succession, Jean-François Copé en tête, raisonnaient en fonction de cette date. Quand ils ont fini par réaliser que la gauche pouvait l'emporter il était trop tard pour changer une stratégie étalée sur dix ans. Ils ont dû se raccrocher au train de leur chef. Lequel ne cessait de changer les aiguillages, improvisant, au gré des circonstances, les idées les plus contradictoires. Au lendemain de la défaite, et alors qu'il faisait son premier footing de jeune retraité, chacun s'aperçut que l'héritage était un champ de mines. Le gagnant du jack-pot de la droite serait celui qui aura su le mieux négocier son chemin entre deux explosions.

Mais l'actualité commande. Les législatives sont pour demain et il faut que l'UMP réponde à l'urgence. Autrement dit continuer sur la lancée de la ligne politique qui a marqué, à droite, la campagne présidentielle. Coller au plus près aux thèmes chers au FN, laisser le moins de place possible à la Marine. Facile à dire. Certains, sûrs de leur circonscription ancienne ou nouvelle (Fillon*), ou encore protégés par un siège sénatorial (Raffarin), vont se réfugier dans les valeurs traditionnelles de la droite parlementaire. En revanche la "droite populaire" exulte. Ses dirigeants vont pouvoir librement donner cours à leur tendance naturelle. Immigrants, assistés, racines chrétiennes, musulmans...Etre toujours en bordure du racisme, frôlant le précipice. Une vie d'enfer...

Ces héritiers politiquement heureux ont été rejoints par Copé et ses associés. Sans grand scrupule moral. Et ils se sont donnés Christiane Taubira pour première cible. Nous avons bien peur de comprendre pourquoi. Et il est consternant de voir comment on fabrique de toutes pièces des arguments, quand on n'en a aucun.

Mais la Garde des Sceaux a la peau durcie par les difficiles combats politiques et les longs voyages transatlatniques pour répondre à ses obligations d'élue d'Outre-Mer. Ce ne sont pas les cris d'orfraie de Madame Dati qui vont renforcer le poids de la critique: de l'avis de tous les juristes indépendants celle-ci a été sans doute la plus désastreuse des ministres de la Justice de l'histoire de la République. 

Antoine Blanca

*Fillon a décidé finalement de tirer le premier contre l'envahissement du territoire par le Secrétaire de l'UMP. On attend avec impatience leur congrès prévu en automne...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens