Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 10:10

On espère, année après année, que le Département d'Etat va enfin faire preuve d'honnêteté intellectuelle dans la publication rituelle de sa liste d' "Etats  sponsors du terrorisme international'. Hélas, en 2012, Washington a prolongé et confirmé le mensonge. Cuba est toujours montrée du doigt sans que les auteurs de ce document puissent avancer le moindre élément de preuve à l'appui de leurs dires.

C'est d'autant plus injuste que le but recherché est double: justifier le maintien de l'embargo-blocus contre la Grande Ile, et donner carte blanche aux saboteurs qui continuent de s'entraîner impunément quelque part en Floride, sponsorisés par des organisations d'exilés liées à des services 'action' du pays d'accueil. Car si la République de Cuba n'a été impliquée dans aucune opération de type terroriste, elle a été, encore récemment, l'objet d'actes criminels dans le but de nuire, par exemple, au développement de son tourisme. Le Ministère des Relations extérieures de La Havane est en mesure de démontrer que, depuis le début des années 1960, le pays de José Martì a eu à déplorer 3478 morts et 2099 handicaapés du fait des gangs contre-révolutionnaires basés à Miami.

Le gouvernement français est parfaitement au courant de ces réalités. Aussi continue-t-il d'agir en toute indépendance dans la région, entretenant de bonnes relations économiques et culturelles avec cette nation traditionnellement amie de la France. Personne ne doit oublier que, avec nos départements des Antilles et, en Amérique du sud, de Guyane, nous sommes un pays de la région. Et nous prenons note aussi, avec satisfaction, que Cuba a désormais établi de solides relations diplomatiques, économiques, culturelles et sociales avec la totalité de ses voisins de langue espagnole, portugaise, française ou anglaise(1), comme avec le Canada. Aux dernières réunions inter-américaines, ce sont les Etats-Unis qui se sont trouvés isolés sur le dossier cubain.

Voilà qui est assez significatif.

Antoine Blanca

  1--Et Haïti, demandez-vous? Ce pays a deux langues officielles, le Français et le Créole. Déjà ravagé par la misère, il a été en partie détruit par les éléments déchaînés. Port-aux-Princes est en face  de Santiago de Cuba. Une grande fraternité s'est établie depuis longtemps entre les deux grandes villes peuplées, dans leur grande majorité, de descendants d'esclaves africains. Le gouvernement cubain a aidé de toutes ses forces les populations sinistrées par le tremblement de terre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens