Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 10:15
Certains de mes amis pensent que Nicolas Sarkozy est un homme courageux, un fonceur. Il va en donner une nouvelle preuve en affrontant aujourd'hui, successivement, Laurence Ferrari et Jean-Pierre Pernaut sur TF1.
Sa témérité ne connaît donc pas de limite. Ces personnalités sont connues pour leur esprit d'indépendance et par l'impertinence de leurs propos vis-à-vis de la droite en général et de son chef en particulier. Les avoir choisis pour débattre avec lui sur son plateau en est une nouvelle preuve. Notre président est bien un chevalier de la parole des temps modernes.
Certes, il est des hommes d'Etat qui donnent des conférences de presse dans lesquelles ils se soumettent aux questions libres  d'un parterre composé de correspondants accrédités, sans condition ni sélection préalable. Mais cela peut créer une atmosphère anarchique, encourager des questions embarrassantes sur le budget, le chômage, le bouclier fiscal, le copinage avec les grandes banques et les gros patrons surpayés, les projets de dévoyer la démocratie électorale par des découpages obscurs et des modes de scrutin tronqués, la destruction des services publics --Education et Hôpitaux par exemple--, l'abandon de confrères enlevés en Afghanistan, la politique du "chiffre" en matière de sécurité et d'expulsion d'étrangers...autant de sujets désagréables à traiter.

Alors autant bavarder avec des gens de bonne compagnie, rendus compréhensifs par une longue expérience de journalistes de Cour.
La dernière fois que M.Sarkozy a reçu la presse à l'Elysée, il a fait une déclaration liminaire de quarante minutes, a regardé sa montre, et àannoncé qu'il accordait vingt minutes aux journalistes pour les questions et les réponses. Il devait recevoir un collègue de passage  à Paris...
C'est que la foule le rend nerveux. Sauf celle rassemblée par l'UMP dans ses déplacements provinciaux, essentiellement des élus locaux et des pensionnaires des maisons de retraite environnantes, emmenés en bus comme pour aller assister à une représentation théâtrale. Quand il a été contraint de visiter une entreprise, il s'est entouré de dizaines de gardes. Plus commode pour provoquer des grossiers personnages qui le prenaient à partie: "descends pauvre con!" Non, Monsieur le Président, ne prenez pas de risques aussi inconsidérés!
C'est un grand homme, vraiment. Complexé, bien sûr, comme tout un chacun et aimant à se rassurer par des discours interminables d'auto-satisfaction devant une poignée de flagorneurs.
Ah, oui! Nous avons hâte de le regarder ce soir sur la chaîne de Bouygues: n'en doutons pas, ça va saigner.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens