Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 12:17

Aujourd'hui, 20 septembre, le Conseil de Sécurité de l'ONU doit débattre de la demande déposée par l'autorité palestinienne en vue de la reconnaissance de cette dernière comme Etat membre de plein droit. Violente opposition du gouvernement de Tel Aviv enfermé dans la défensive agressive qui lui est habituelle. Il a pourtant atteint d'ores et déjà son premier objectif en contraignant Washington, dont on pressent l'embarras, à annoncer sans délai qu'il opposera son veto au projet de résolution en discussion. Ce qui équivaut à le bloquer. On se doute que M.Obama n'est pas en bonne position pour innover sur une question aussi sensible.

On peut regretter cette attitude sans être pour autant surpris. Aussi est-il opportun de revenir sur l'hexagone où le débat onusien semble globalement ignoré. Par l'Elysée, bien entendu, dont l'alignement sur les Etats-Unis est une sorte de dogme sarkozyen (à quelques camouflages près). Mais plus inquiétant me paraît le manque de clarté de la position des socialistes sur la question débattue à New-York. Et que dire du silence total des candidats à la "primaire"en matière de politique étrangère?

Le débat a été, certes, un total succès d'audience. Les participants ont évité les agressions verbales destructrices sans pratiquer, pour autant, la langue de bois. Mais, avec l'aide consciente ou inconsciente de M.Pujadas, le meneur de jeu, on n'a pas quitté le terrain de l'Europe. Il y aura d'autres débats. L'espoir de correction demeure. Comme demeure une inconnue: que pense le PS de la demarche onusienne de Ramallah?

Depuis la création de l'Etat d'Israël les socialistes français ont soutenu Tel Aviv presque sans restriction. On avançait des raisons solides à une telle attitude. Israël, seule démocratie de la région, les camarades des deux partis frères au pouvoir, de manière quasi-structurelle (MAPAI et MAPAM), l'agessivité guerrière des voisins arabes. Bref, les Israêliens combattant, dos au mur, pour leur survie...Tout cela fait partie du passé. Les électeurs du pays ont opté pour les formules économiques et sociales de l'ultra-libéralisme, la droite s'offre tous les caprices, l'agressivité guerrière a changé de camp et la violation territoriale de la loi internationale est permanente. Tel Aviv dresse des murs comme hier la RDA à Berlin et, à Jerusalem-Est, les Palestiniens sont chassés de leurs maisons et de leurs territoires. Il n'y a pas d'argument pour le PS en faveur de l'indulgence vis-à-vis de ces pratiques criminelles.

La création d'un Etat palestinien de plein exercice, ayant renoncé au dogme de la "loi du retour" doit, désormais, être l'axe de la politique du PS dans cette partie du monde.

Antoine Blanca

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens