Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 11:29

Plus que réservé sur le principe même de tenir des "primaires ouvertes" pour la désignation de nos candidats (j'utilise le pluriel parce que, une fois le mouvement en marche, on risque d'y recourir pour tous les scrutins électoraux, et cela peut ne pas être triste!), je m'y suis désormais résigné. Et la campagne misérable menée par l'adversaire pour disqualifier le processus m'a même convaincu, par simple réflexe, du "bon choix" fait par les instances régulières du Parti.

Cela étant écrit, je suis curieux de voir comment se passeront les choses. A vrai dire je crois  que les candidats à la candidature eux-mêmes sont aussi peu éclairés que le militant de  base ou que le citoyen de gauche  qui est invité à participer de cette fête démocratique.

Toutes les précautions seront prises, nous le savons, pour réduire au minimum les motifs possibles de contestation. Mais il s'agit malgré tout d'une première, d'une pratique qui n'a pas été rôdée. Les socialistes, depuis la naissance du Parti unifié en 1905, en passant par le dramatique Congrès de Tours (scission communiste, 1920) et le 1er congrès de l'après-guerre (Lyon, 1946), avaient pour règle de désigner des délégués (au niveau départemental, d'abord, puis au plan national) et de leur confier les clés de la démocratie représentative. Plus récemment on a eu recours au vote de tous les militants, sans que l'on imagine la possibilité d'associer (selon quel critère?) les sympathisants. En 2007 il s'était agi d'une carte d'adhérent à prix réduit (20 euros).

Et nous voilà devant l'obstacle à franchir. Il n'y a plus à hésiter. Un peu partout, je le constate, les  scrutateurs sont désignés. Alors que la date limite pour le  dépôt des candidatures n'est pas atteinte. L'enthousiasmee est là.

Les inconnues aussi.

 

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens