Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 10:50

Le juge espagnol Santiago Pedraz, qui avait été autorisé à poursuivre et même à amplifier ses recherches au Guatemala à propos du soupçon de génocide qui planait sur les militaires, l'extrême droite et les Patrouilles d'Autodéfense civiles (PAC), a pu déterminer jusqu'ici 1672 cas de viols à répétition, de massacres de femmes enceintes, de castrations d'indigènes.

On s'attend à ce que ce chiffre dépasse les dix mille à la fin de l'enquête. Pour les autorités en place entre 1979 et 1986, il s'agissaait de liquider physiquement la population d'origine Maya. Ces crimes et ces assassinats se sont déroulés dans l'indifférence apparente de la communauté internationale. Les pays démocratiques et les ONG humanitaires concentraient leurs efforts sur les régimes militaires du Cône sud (Brésil, Argentine, Uruguay, Chili) et sur les pays d'Amérique centrale (Le Salvador et le Nicaragua) où existait une guerre civile ouverte.

En 1982, j'étais Ambassadeur itinérant pour les pays d'Amérique du sud, Amérique centrale et les Caraïbes et j'avais visité Ciudad de Guatemala, rencontré le dictateur sinistre du moment, et m'étais entretenu avec quelques intellectuels terrorisés au point de refuser de répondre  quand mes questions pouvaient être compromettantes compte tenu du régime en place. "Ambassadeur, me disaient-ils, toi tu pars dans quelques heures. Nous, nous restons. Dans le meilleur des cas tu prononceras une belle éloge funèbre devant nos cercueils".

J'étais donc revenu à Paris bredouille, mais avec la conviction qu'une campagne génocidaire suivait son tragique cours dans le pays que je venais de visiter. Le juge espagnol Santiago Pedrez commence à déterrer les cadavres dont j'avais entendu les cris avant leur disparition dans le néant.

Mais aujourd'hui encore le nouvel apport de preuves ne soulève pas d'émotion. Pas plus que ma dénonciation publique de 1982.

Antoine Blanca

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens