Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 14:50

 

En apprenant l'intervention française au Mali, j'ai relu mon article écrit hier, avant que la nouvelle tombe. Les 'al qaïdistes' marchaient sur Bamako, la capitale. Il a donc fallu réagir dans l'urgence.

Non que nos militaires ne fussent pas préparés à l'intervention. Mais pas les Africains. En particulier pas les plus directement concernés, l'armée malienne. En haut lieu on préférait attendre le printemps: d'ici là on escomptait  avoir avancé dans la formation des maliens*, et fini de convaincrer Nigérians et Sénégalais de conformer une coalition avec la France et, peut-être, même symboliquement, d'autres pays occidentaux.

François Hollande a décidé d'intervenir immédiatement pour arrêter la marche vers le sud des terroristes, parmi lesquels les Maliens sont une infimme minorité. En outre la France avait la loi internationale pour elle: l'ONU ayant approuvé par avance une opération destinée à préserver l'intégrité territoriale de l'un de ses Etats membres.

Nous saurons dans les jours qui viennent si, non seulement l'offensive terroriste sur Bamako a été stoppée, mais encore si leurs bases militaires sur le territoire malien étaient définitivement neutralisées. Une fois ces objectifs atteints, il appartiendra aux Maliens, aidés éventuellement par leurs alliés de l'ouest africain, de rétablir la souveraineté nationale dans le reste du pays en prenant le contrôle des frontières.

Restera à veiller à ce que le Mali soit en mesure d'empêcher toute nouvelle incursion terroriste lourde, avec occupation de villes et prise en otage de leurs habitants.

 

Antoine Blanca


* L'armée malienne a été durement perturbée, nous l'avons déjà écrit, par des divisions à l'occasion de tentatives de putsch qui ont affaibli sa capacité opérationnelle. Cette agitation, et des mouvements autonomistes au sein du peuple touareg, ont sans doute été mis à profit par les terroristes pour intervenir et, finalement s'établir dans le nord du Mali. Ils avaient commencé à y faire régner leur loi barbare.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens