Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 10:19

François Hollande: visite éclair en Algérie. Quelques mots de ma part sur le sujet.

1-- L'interminable contentieux moral et politique qui oppose Français et Algériens depuis près d'une demi-siècle méritait autre chose de la part de l'un des leaders de notre gauche qu'un voyage destiné à garnir son album-photos. Or les entrevues que le Parti FLN à organisées à François n'avaient pas d'autre objet. Regrettable.

2--Certes, tout le monde n'a pas perdu en cette affaire. C'est le cas pour celui qui fut, jusqu'à son renversement et sa séquestration par Boumédiène en 1965, le premier Président de la République algérienne ("démocratique et populaire"). Je parle d'Ahmed Ben Bella. Visiblement heureux de sortir de la naphtaline, le vieil héros a ouvert sa boîte à souvenirs pour l'ancien premier secrétaire du PS. Les journalistes témoins ont retenu son évocation du séjour du Ché à Alger. Lequel aurait bénéficié d'un entraînement spécial à la guerre de guérilla. Curiosité: à cette époque cela faisait trois ans que l'Argentin était entré à La Havane à la tête de sa colonne de combattants, après avoir libéré Santa Clara, et avoir passé des années dans les montagnes de la Sierra Maestra. Les Algériens l'ont peut-être initié au maniement de nouveaux modèles d'armes, mais le Ché était un chef guérilléro confirmé. Il ne sollicitait pas de conseil en la matière.

Ben Bella a mené beaucoup de combats, mais n'a jamais été instructeur pour maquisards. Décoré à Monte Cassino, il a fait  plus tard des hold-ups révolutionnaires,  subi des interrogatoires musclés, pratiqué l'art de l'évasion, connu les aléas de la vie clandestine...Mais il n'a jamais été maquisard.

3--François s'est aussi entretenu, devant les caméras, avec l'actuel secrétaire général du FLN, le parti officiel sans être unique. L'apparatchik en question lui a fait confirmer "qu'il condamnait le colonialisme". Un scoop!

A mes yeux, ni le voyage lui-même, ni ce qui s'y est dit  publiquement méritaient  médiatisation.

La relation historique, politique, culturelle, entre France et Algérie ne se traite pas avec une campagne pour les primaires PS en toile de fond.

Il serait beaucoup plus conforme aux intérêts de nos deux peuples, de nos deux pays, d'ouvrir un grand chantier destiné à créér les conditions d'un nouvel élan relationnel.

Un débat sans tabou ni langue de bois.  

Ni complaisance.

 

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens