Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 09:23

En principe les deux personnages n'ont rien à voir l'un avec l'autre. Mais à y regarder de plus près ils ont un point commun qui peut s'avérer autodestructeur: la soif médiatique.

Luc Ferry a été ministre sans jamais avoir exercé de mandat électif. Viré sans ménagement de la grande politique, il survit désormais en se présentant comme LE philosophe de la droite. Un produit rare qui lui permet de naviguer entre tous les courants conservateurs. En se donnant tout de même des allures de libertaire du VIe arrondissement. Il bâcle deux mauvais ouvrages par an ce qui, grâce à ses relations, donne prétexte à des apparitions régulières sur les étranges lucarnes et à des participations aux émissions politico-bling'bling des stations périphériques. Chroniqueur appointé au Figaro, où il se  voit contraint de contrôler son goût pour la fantaisie (c'est alimentaire mon cher Dassault), il doit envoyer de temps à autre un pavé dans la mare pour entretenir son image de néo-soixante-huitard. La dernière fois il y a eu gros ratage, avec son histoire d'ancien ministre "poissé" dans une partouze pédophile à Marrakech; il s'est, du coup, durablement emmêlé ses grands panards. En tout cas, il ne redeviendra jamais ministre. Voilà au moins un acquit.
Mais il a obtenu, dans l'immédiat, ce qu'il voulait. Radios et télés ne parlent que de lui et, dans les dîners en ville du faubourg Saint Germain, on spécule sur le nom de l'excellence pédophile "que tout le monde connaît".


Mon camarade Arnaud Montebourg souffre de la même maladie. La "médiatomanie" le conduit, lui aussi, à écrire quelques dizaines de pages tous les six mois. Un livre politique disent avec indulgence les commentateurs qui invitent aussitôt le bel avocat à venir débattre. Dans l'espoir qu'il lâchera quelque énormité susceptible d'embarrasser ses amis politiques. Arnaud est imprévisible. Il est passé par tous les courants de son parti et, en bon avocat, il peut démontrer tout et son contraire, devenir procureur ou défenseur.

Son dernier coup: un mini-mini-ouvrage contre la mondialisation. En quelques lignes, il assassine l'idéologie dominante. Celle qui impose ses déréglements de Bruxelles à Washington, de Moscou à Pékin. Il a découvert cela, il y a quelques jours, en prenant son petit déjeuner. Sans donner pour autant de recette pour tuer la mauvaise bête.

 

Ferry et Montebourg sont très différents l'un de l'autre. Le premier me donne la nausée, le second m'irrite, simplement. Ferry est mort politiquement, Arnaud peut croire encore en un incertain avenir. L'un appartient à la droite philosophique pendulaire, l'autre à la gauche de prétoire.
Leur point commun: la superficialité constante de leur propos.

 

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens