Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 10:04

La défaite annoncée de la majorité démocrate ce mardi, au Congrès et peut-être aussi au Sénat, devrait être reçue comme une mauvaise nouvelle par tous ceux , hommes et femmes de bonne volonté, qui privilégient la recherche de la paix et de la stabilité dans le monde.

La capacité d'action de l'exécutif de la plus grande puissance de la planète va encore se trouver réduite. Et la droite américaine, officiellement gagnante dans un tel cas de figure, n'a rien à offrir de nouveau dans le raisonnablement acceptable. Or ce sont leurs présidents, Bush, père et fils, qui nous ont plongés, à des degrés divers, dans cette situation calamiteuse. Mais leurs amis congressistes vont se contenter de chanter victoire sans être pour autant en mesure de donner de contenu à leur "alleluia". de fin d'office. Une nouvelle  gloire bien douteuse qu'ils offrent au monde.

Les électeurs auront, bien entendu, choisi librement leur destin. Mais ils auront fait le mauvais choix.

Celui du néant.

Alors qu'à la Maison Blanche, après des corrections, des évaluations rendues indispensables par la lourdeur de l'héritage (Bush jr. est une pièce de collection rare,  sans doute le Président le plus nocif qu'ait connu ce grand pays), a  désormais des idées plus claires en matière de priorités dans les alliances, de stratégie dans le déploiement militaire, de relations avec les mondes musulmans , de nouvelles alliances à établir dans le Moyen Orient, comme au Maghreb et au Machrek.

 

L'actualité a de quoi nous faire frémir d'appréhensions cumulées. Afghanistan? Pas de solution en vue, des alliés locaux  erratiques (Karzaï  négocierait avec une partie des Talibans), et occidentaux aux prises avec une opinion publique massivement hostile à l'intervention.  L'Irak, qui ne parvient ni à former un gouvernement depuis un an, ni à garantir la sécurité de ses citoyens (le nouveau massacre de chrétiens en est le dernier tragique exemple), pas plus qu'à équilibrer les relations entre sunnites (toujours encadrés par l'appareil baassiste recyclé) et chiites mollahisés majoritaires. L'Egypte, qui s'apprête à voter sous haute surveillance, tandis que Moubarak donne des gages coûteux aux Frères musulmans, aux dépens, bien entendu, des droits des femmes et des chrétiens coptes (ils sont  12%, appauvris comme jamais par la nouvelle interdiction d'élever des porcs, vilipendés et religieusement persécutés). Le Liban où l'unité nationale est ue fiction acceptée, les chiites du Hezbollah, qui contrôlent le sud d'une main de fer, sont devenus une solide courroie de transmission de l'Iran d'Ahmadinejad.

 

On comprendra que le tableau politique brouillé que les Etats-Unis vont offrir après les élections de mi-mandat tombe vraiment au plus mal.

Une raison de plus pour aider Obama dans les deux années à venir à reconquérir le terrain perdu. Même si nous, nous ne votons pas...Nous participerons au réglement de la facture!


Antoine Blanca

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens