Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 12:43
Il suffit de passer quelques semaines dans notre France profonde, celle toujours marquée par la ruralité fondatrice de son identité, pour mesurer combien la perversité électoraliste du clan élyséen aux commandes cible,  avec une justesse diabolique, les préoccupations de la majorité de nos concitoyens. Le rabâchage de thèmes qui peuvent paraître désuets aux esprits se proclamant sophistiqués,-- ceux touchant par exemple aux symboles de la Nation, à la sécurité des biens et des personnes,-- répond incontestablement à des inquiétudes confusément exprimées.
Bien entendu, à mes yeux, il s'git  là de campagnes honteuses, qui se proposent de jouer sur toutes les peurs. Mais aussi sur des sentiments xénophobes inavouables.
C'est le cas de l'offensive lancée, obéissant sans aucun doute à des instructions présidentielles opportunistes, par M. Eric Besson.
Un grand débat national sur l'identité française? Qui pourrait le refuser? Sauf qu'il a été décidé unilatéralement, brutalement, qu'il va être forcément bâclé par des instances administratives départementales prises au dépourvu.
Une fois de plus on veut manipuler une grande cause pour des motifs misérables, innomables, aussi vils qu'inavoués.
Nous, hommes et femmes de gauche, devons mesurer notre réponse, sans nous laisser, comme disent les sportifs, prendre à contre-pied.
Comment ne pas sourire, cependant, quand on note que, dès le lendemain de l'annonce du "grand débat", les résultats d'un sondage était déjà publié. Sondage qui donnait des réponses surprenantes: les Français étaient majoritairement favorables au drapeau tricolore, à la Marsillaise, aux valeurs républicaines! Quelle révélation, quelle merveille!
On précisait même que les gens de gauche aimaient tout autant leur pays que les autres, comme si quelqu'un avait pu en douter...
Mais on se garde de rappeler que le drapeau républicain a été créé par les révolutionnaires, aboli par la droite royaliste en 1815 et rétabli par les Trois Glorieuses et ses trois couleurs définitivement ennoblies par un discours de Lamartine qui devait les graver dans le marbre de l'histoire en 1848.
J'ajouterai volontiers que les héros de la Résistance, dans les années noires de l'occupation, étaient dans leur immense majorité des hommes et des femmes de gauche. Comme l'étaient les réfugiés politiques étrangers qui luttèrent jusqu'à la mort contre les envahisseurs vert-de-gris!
La Marseillaise, je l'ai rappelé dans un précédent article, est autant notre bien que celui de l'humanité progressiste à travers le monde.

Bien entendu tout ce qui vient d'être écrit ne peut répondre efficacement à la campagne simpliste, réductrice, que l'on prétend promouvoir. N'est-elle pas destinée à flatter des réflexes primaires quand notre société est complexe, composite. Nous devons réfléchir à l'actualité des grandes lois laïques à la lumière de réalités nouvelles, parfois brutales et choquantes pour l'esprit.
Mais il s'agit de travailler aux justes réponses à donner aux inquiétudes qui s'expriment sans nous laisser imposer ni les thèmes, ni le calendrier.
Ce sont des choses trop sérieuses pour être abandonnées aux foucades, à l'imprévisibilité d'un Sarko ou à la malignité abjecte d'un Besson.  

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens