Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 12:55

Jamais gouvernement ne s'est montré aussi disponible pour débattre, pour répondre sans faux-semblants aux questions que se posent les citoyens. Il sait leurs inquiétudes et ne veut contourner aucun problème. Les journalistes, eux, font leurs choux gras de cette présence médiatique, de cette transparence. Ils ont, sous la main, des ministres, et même un Premier ministre, que l'on s'efforce de pousser à la faute. Or plus on s'exprime sans retenue, plus on s'expose à voir une phrase, sortie de son contexte, vous exploser au visage. Dans ces conditions le risque existe de voir le pouvoir se réfugier, sinon dans le mutisme, du moins dans  la langue de bois. Dans le précédent gouvernement personne n'affrontait la presse sans avoir en poche une fiche dite "éléments de langage" rédigée par le cabinet de l'Elysée. Est-ce vraiment le but recherché par la presse? Les ministres récitant avec docilité les mêmes refrains?

Je ne le pense pas, même si nos journalistes les plus aguerris sont tentés de s'inspirer du style américain, connu pour son agressivité la plus violente. La droite, aujourd'hui dans l'opposition, se délecte de cette situation embarrassante pour la gauche. Au bon temps de Sarkozy, de tels embarras n'existaient pas. Ni le Président, ni son Premier ministre ne s'exposaient à un débat dont les questions n'avaient pas été convenues à l'avance. Pas de risque de couac. Du moins dans les grandes entrevues télévisées et radiodiffusées.

C'est dire qu'aujourd'hui tous ses amis appellent Jean-Marc Ayrault à se montrer prudent, réservé dans sa relation avec la presse.

Les ténors de la droite, eux, ne risquent pas de se contredire : pour la bonne raison que l'UMP n'a strictement rien à dire. Il suffit, pour s'en convaincre, de relire les 'minutes' du récent débat Fillon/Copé. Un débat pour rien, qui donne une sensation de vide absolu. Alors, faute d'avoir quelque chose à exposer, la droite  cible les personnalités de gauche en faisant étalage d'une férocité quasi animale. Les militants socialistes, qui se voient assaillir au bureau, à l'atelier ou par un voisin, sont désarçonnés, sans avoir toujours la possibilité immédiate de riposter avec vigueur. Amis du gouvernement, pensez aussi à eux quand vous vous laissez aller avec la presse. Confortez nous dans la certitude que nous soutenons un gouvernement de gauche, sérieux, loyal et constructif. Aimant la France et l'Europe.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens