Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 17:11

J'ai eu souvent à défendre Hugo Chavez. Non tant pour la contenu de ses propos, que pour sa manière de les exprimer. Le président vénézuélien fait tout pour choquer la gauche démocratique européenne qui n'a pas l'habitude des excès de langage plus proches de l'insulte que du débat contradictoire. Mais je connais trop bien la bourgeoisie de son pays, son avidité impudente à accumuler biens et dollars, son mépris presque raciste de ses pauvres et du mode de vie auquel il sont contraints, sa tendance à se considérer comme propriétaire naturelle de la nation tout entière, pour ne pas comprendre la véhémence du Comandante. Ses efforts pour alphabétiser, scolariser, soigner les enfants, loger les familles, éduquer les citoyens autrement qu'au travers des telenovelas anesthésiantes...Tout cela méritait ma sympathie.

Mais depuis quelque temps ce qu'il dit, les amitiés qu'il proclame  dans le cadre des événements extraordinaires qui secouent le monde arabophone, ont tué en moi tout mouvement de sympathie à son égard. Prétendre que les foules qui se manifestent, au mépris souvent de leur vie, pour abattre des tyrannies en Tunisie, en Egypte, en Libye ou encore en Syrie, sont manipulées par l'impérialisme américain qui "chercherait un prétexte pour intervenir et mettre la main sur les richesses des pays" considérés, relève de la fantaisie et de l'invraisemblance. Son argumentation ne résiste d'ailleurs pas à la plus simple des analyses: Ben Ali et Moubarak étaient clairement soumis aux occidentaux et ces derniers avaient appris à cohabiter à leur avaantage avec les incohérences de Kadhafi et avec la perversité du régime baassiste et alaouite.

Quant aux richesses, pétrolière et autres, la Tunisie et l'Egypte en son dépourvus, tout comme la Syrie d'ailleurs. En Libye les grandes compagnies pétrolières ne rencontraient plus de difficulté majeure, depuis des années, ni dans le domaine de l'explitation, ni dans celui de la prospection.

Alors un raisonnement logique de celui qui se proclame ami des peuples aurait été de se solidariser avec les jeunes et les intellectuels en révolte contre l'obscurantisme qu'on persistait à leur imposer.
Mais Chavez n'a pas une conception de la logique semblable à la mienne. Ne connaissant rien au monde arabophone, ils se contente d'adopter les analyses de son allié et ami de coeur, le président iranien Ahmadinedjad. Avec qui il marche main dans la main comme "Jésus et Mahomet le font dans les cieux".

 

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens