Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 09:02

La journée d'hier dimanche nous a paru bien longue. Et de nuit, il n'y en a point eu. François Hollande est infatigable, inusable. Il ne court pas. Il va, simplement, d'un pas serein. Sans jamais marquer de pause. Celle qui l'a adoptée et le couve comme fils illustre, la Corrèze, le soutient avec tendresse. Je connais bien et j'aime ce Limousin. J'ai parfois, moi-même  du mal à me persuader que je ne suis pas né Creusois. C'est une terre de Culture, de cultures, d'élevages, de dur labeur et de Résistance acharnée. Ici, point besoin d'agiter furieusement des drapeaux tricolores pour être patriote. On l'est par nature, de naissance. Les limousins sont des Jacobins tranquilles qui se rassemblent dans leurs villages, le 11 novembre et le 8 mai, pour relire les noms de leurs parents sur le Monument aux Morts pour la France.  L'honneur ne se proclame pas: il s'écrit en lettres de sang.

Que c'était émouvant de voir hier, dans la nuit à la fois pluvieuse et flamboyante de Tulle, le président du Conseil régional et ses amis jouer un air d'accordéon! Apaisant. Convivial. Et bon pour le commerce et pour l'exportation: la dernière manufacture française d'accordéons prospère toujours dans le chef lieu du département.

Dans mon précédent article j'avais extériorisé mes craintes de voir la cote de Sarkozy remonter. Je me suis fait gourmander par nombre de mes amis lecteurs. En fait il s'agissait d'une mise en garde contre l'excès de confiance. Il reste encore à la gauche à gagner les législatives. Victoire indispensable pour que le Président que les Français ont élu puisse appliquer son programme. Sur sa volonté de le faire je n'exprime aucun doute. La droite, elle, est divisée. Et pas seulement entre FN et UMP. Au sein de l'ex-majorité on va, certes, tenter de calmer, de dissimuler le jeu des ambitions jusqu'au soir du 17 juin (2e tour). Mais les rancunes sont déjà mal contenues.

J'ai lu la presse européenne ce matin. Elle est pratiquement unanime pour reconnaître que le nouveau président français va apporter à l'Europe l'espoir de la croissance économique, d'un nouveau pacte social, d'une manière plus juste de vivre ensemble. A Lisbonne et à Porto, les gens sont descendus dans les rues pour fêter une promesse d'espérance. Mais les portugais ne sont pas les  seuls à respirer cet air frais qui vient de France.

L'austérité comme seul  remède à la crise vient de commencer son agonie. Elle sera longue, mais porte en elle, comme une promesse, l'enfant de la renaissance.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens