Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 15:46

Rappels utiles:

1 -- L'élection présidentielle (au suffrage universel direct) aura lieu le 7  octobre.

2 -- Le président sortant Hugo Chàvez est généralement donné vainqueur. Entre 53 et 50% des voix selon les analystes  indépendants.

3 -- Pour la première fois cependant l'opposition présentera un candidat unique. Le gouverneur du riche Etat de Miranda, Henrique Capriles, a été désigné par une large majorité des 3 millions de participants à la "primaire". Le pluralisme démocratique fonctionne, même si les déclarations tonitruantes du "Comandante" peuvent nous déconcerter, voire inquiéter certains.

4 -- Dans le panorama politique actuel, le régime dit de "socialisme bolivarien" est davantage menacé par la maladie de Chàvez que par l'opposition, dont les cadres sont l'émanation des classes les plus aisées.

Une partie de l'année 2011 a été dominé par l'incertitude créée par l'absence, inexpliquée pendant plusieurs semaines, du Chef de l'Etat, avec le flot de rumeurs que cela a forcément entraîné. Avant que l'on apprenne que Chàvez était opéré à La Havane d'une tumeur maligne. En fait, même si les autorités n'ont jamais donné cette précision, il s'agissait d'un cancer du colon. De retour assez rapidement, après l'intervention, à Caracas, Hugo Chàvez donnait des précisions sur son mal, annonçait qu'il allait se soumettre à un traitement lourd de chimiothérapie et se montrait le crâne entièrement rasé, puis les traits anormalement glonflés par la cortisone. Il s'affirmait combatif et optimiste sans pour autant exclure explicitement l'éventualité d'une rechute. Il suggéra aussi que les Etats-Unis pouvaient lui avoir fait transmettre "le virus du cancer"...

Et voici "el Comandante" de nouveau entre les mains expertes des chirurgiens cubains chargés de lui extirper un deuxième cancer du colon.

Les incertitudes qui pèsent sur l'avenir du régime "socialiste bolivarien" prennent une nouvelle intensité. A notre connaissance aucun possible successeur n'a la carrure, le charisme de Chàvez. Constitutionnellement le vice-président est en tête dans l'ordre de succession, suivi du président du Parlement Diosdado Cabello, fidèle entre les fidèles, très influent dans l'armée. En tout état de cause la campagne électorale s'annonce longue, impitoyable et rendue plus complexe par l'absence du pays, pendant au moins un mois, du  Chef charismatique.

Antoine Blanca

NB: le Venezuela a une Constitution fédérale où les électeurs élisent un gouverneur et un parlement autonome.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens