Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 11:33

Cet été de Ramadan, les climatiseurs marchent à fond dans les palais officiels algériens. Ce qui s'y discute ce n'est pas tant le choix du nom du successeur de Bouteflika, que les moyens de sa désignation. Ce n'est pas chose aisée: lors des trois dernières présidentielles Etat-Major de l'Armée et DRS (Sécurité militaire) s'étaient accordés sans trop de peine sur la personnalité de l'actuel Chef de l'Etat. C'était en 1999 un sexagénaire, pas trop mal en point physiquement, à la fois civil et proche de l'ANP, avec une exceptionnelle expérience internationale, autrefois collaborateur préféré de Houari Boumédiène. 

Aujourd'hui l'homme possédant le profil souhaité, susceptible de ratisser large politiquement, serait un brillant quinquagénaire préparé pour affronter de prévisibles difficultés dues à une baisse des recettes énergétiques. Or une telle rareté n'existe pas, du moins acceptable par les 'sages'. Au nombre de ces derniers, il faudra compter sur Bouteflika lui-même. Il a fait savoir urbi et orbi qu'il ne tolérerait pas d'être tenu à l'écart des débats décisifs.

Finalement tout se jouerait entre une petite poignée d'anciens premiers ministres, tous âgés de plus de 60 ans. Bientôt septuagénaires en général.

Ce qui frappe, sans surprendre pour autant c'est que:

a)  d'une part, la popularité électorale des futurs candidats compte moins que les appuis dont elles pourraient béneficier dans le premier cercle du pouvoir;

b)  le parti de l'indépendance, le FLN, n'est jamais mentionné en tant que tel dans les notes confidentielles en circulation restreinte, même si tous les favoris en sont membres.

Bien entendu cela ne signifie pas que les citoyens seront privés d'une véritable élection pluraliste. Les électeurs choisiront bien leur homme, in fine, mais ils le feront à l'intérieur d'un panel établi par les 'sages'. Il y aura aussi un vrai débat politique, même si l'auto-censure n'en sera pas absente. Cet usage d'une large liberté d'expression vaut pour la presse écrite (qu'elle soit quotidienne, hebdomadaire ou en ligne).

Pour notre part nous nous appuierons volontiers sur la lecture des articles de fond de El Watan, Alger, et du Quotidien d'Oran. Sans compter la richesse de ma correspondance privée avec d'anciens collègues diplomates en poste en Algérie.

 

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens