Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 16:50

Cristina Fernàndez de Kirchner, présidente réélue de l'Argentine, est bien décidée à prendre le contrôle à 100% de l'entreprise mixte qui fabrique, commercialise et distribue le papier journal dans le pays. La loi qui vient d'être votée par un parlement docile au péronisme, vient couronner une longue bataille menée par le pouvoir, depuis 2003 (élection de Néstor Kirchner), pour limiter la liberté d'expression de la presse écrite, parlée et télévisée. Des juges aux ordres du gouvernement font perquisitionner, saisir des biens (ceux du quotidien la Nacion par exemple). Il est aussi des méthodes plus discrètes, mais pas moins efficaces, pour assouplir les échines trop rigides: la manne du gros budget gouvernemental destiné à la publicité d'Etat. Que ce dernier ferme le robinet et...Des fonds publics sont aussi employés pour diffamer et dénigrer ceux qui refusent de se joindre au choeur des voix officielles.

Les amis de "là-bas"que je joins au téléphone se contentent de me répondre avec fatalisme: "que veux-tu y faire, ce sont des péronistes!". Et le péronisme, chacun le sait, a toujours eu une relation difficile avec la démocratie. Quand cette force gouverne, elle lui met aussitôt des limites. Les "justicialistes", quand ils tiennent le manche, n'acceptent aucune entrave s'ils ont les moyens de la contourner.

Mon article ne veut pas être un cri d'alerte général. Globalement la situation de la liberté d'expression aux Amériques latines n'a jamais été aussi satisfaisante. Ce qui menace l'Argentine me rappelle le Mexique que le PRI (Parti révolutionnaire institutionnel -1-) gouverna pendant sept décennies. Jusqu'en 1970 (date d'une vraie libéralisation), on lisait des quotidiens, des hebdomadaires, comme on écoutait des émissions  de radio de qualité, indépendantes de ton. En fait l'auto-censure était la règle. Chacun connaissait les limites qu'il n'était pas autorisé à dépasser. Pendant 40 ans le gouvernement fédéral contrôla seul la fabrication et la distribution du papier journal. De temps à autre le ministre de la communication invitait un directeur de journal à passer à son bureau. "Tu sais, il te reste du papier pour deux semaines. Profites-en bien pour continuer à nous attaquer. Cogne dur!  Après...?"

Antoine Blanca

1- Le PRI va gagner cette année l'élection présidentielle et il contrôlera aussi les deux chambres et la majorité des Etats de la Fédération. Auparavant il avait gouverné seul de 1929 à 2001. Il n'était pas "parti unique", mais "parti dominant". Ce système est unique, se réclamant perpétuellement de la grande Révolution (1910-1917), il permit au Mexique de vivre avec une certaine indépendance d'esprit vis-à-vis de son grand voisin du Nord. Ainsi fut-il, pendant longtemps, le seul pays de la région à préserver des relations diplomatiques avec Cuba. Le Mexique ne reconnut jamais l'Etat franquiste.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens