Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 10:49

Un mouvement d'une telle ampleur, qui a conduit des millions de personnes dans les rues, inscrit dans la durée, ne donnant jamais le sentiment de pouvoir s'essouffler, ne peut que laisser des traces profondes dans la société égyptienne. Qui prenait l'initiative de fixer le jour et l'heure du rassemblement, qui encadrait les foules, alors qu'il n'existait pas de parti politique d'opposition organisé, de structure étudiante autorisée? Seule explication: l'utilisation des moyens modernes de communication, et tout d'abord de "face-book".

Une masse décidée à tenir, avec une certaine tranquillité d'esprit, le génie de la prévoyance, y compris dans les réserves en eau et en nourriture. Un service d'intendance quasi militaire...

Un univers moderne en un mot. Et une cohabitation exemplaire entre une majorité   écrasante voulant simplement, mais avec force, la fin d'un régime voleur et incompétent dont ils avaient honte, et une minorité de militants, sortis de prison ou de la clandestinité, minorité soucieuse de ne pas paraître sur le devant de la scène. Reprendre son souffle et ses esprits d'abord...Mot d'ordre: pas de récupération.

Une jeunesse peu disposée à l'embrigadement laïque ou religieux. Mais respectueuse des croyances et des engagements des autres.

A présent, après cette victoire mi-arrachée, mi-négociée, l'Egypte du Caire et des cités, va devoir revenir à une vie quotidienne moins riche en turbulences. La question que je me pose est de savoir quels changements cela va entraîner dans la vie des familles, dans les rapports, souvent rigides dans la société musulmane, entre "pater familias" et descendance, entre maîtres et élèves...

Je ne doute pas que sur les points précédents les choses iront très vite. Mais j'ai plus d'inquiétude en ce qui concerne la place des femmes dans la nouvelle société. Ces denières années les infos que je recevais étaient inquiétantes. Alors que l'Egyptienne citadine était sans doute la plus émancipée du monde musulman, le recours à l'intimiidation, aux pressions familiales et sociétales, avaient provoqué un retour spectaculaire du port du voile. Sur les plages d'Alexandrie "la progressiste", les jeunes filles se baignaient revêtues d'un vêtement qui les couvraient de la tête aux chevilles.

On ne reconnaissait pas le pays produteur de la quasi-totalité du cinéma arabe, celui des chanteuses dont la seule voix donnait des frissons, des danseuses orientales qui faisaient rêver l'adolescent que j'étais alors.

Aujourd'hui ce monde existe toujours. Il apporte de prestige et beaucoup de devises. Mais l'actrice, la chanteuse ou la danseuse se change après le spectacle ou la séance de tournage et disparait dans une voiture aux vitres opaques.

"Impudique" est l'insulte maîtresse des terroristes de la morale!

Le vainqueurs du 11 février 2011 sont-ils décidé à les renvoyer, ces médiocres enturbannés, à leur Moyen-Age? Pour toujours...

 

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens