Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 12:09

Copé a menacé de faire descendre la droite dans la rue. Peut-on prendre  le Secrétaire général  de l'UMP au mot ? Certainement pas dans les circonstances présentes. Certainement pas à l'appel  d'un parti politique. Dans ma déjà longue vie je n'ai vu que 2 fois le peuple de droite battre massivemment le pavé. A la fin du mois de mai 1968 quand des non-grévistes de l'ORTF, invoquant le nom du Général, appelèrent tous ceux et celles qui avaient ras le bol de la fameuse "chienlit", à se rassembler place de la Concorde. J'ai le souvenir des députés de droite observant la place depuis le Palais Bourbon tout proche. Ils avaient sorti leur écharpe tricolore du placard et évaluaient la force du rassemblement avant de s'y joindre. Ils ne descendirent qu'après s'être assurés que la manif de droite serait un succès. Ce fut le cas, une foule considérable était au rendez-vous. Ce beau monde, du général en  civil à la concierge du 32 bis avenue Foch, venaient de vaincre la peur après avoir entendu la voix du vieux Président appeler, avec des mots très forts, à la fin de la récréation. "L'espoir changea de camp, le combat changea d'âme". La sentence de Victor Hugo me vint alors à l'esprit*...

Il fallut attendre 1984 pour voir la droite prendre la rue. Pour défendre l'école privée. Couronnant une série de manifs, toutes réussies, en province, il y eut le défilé triomphal à Paris. Mais si les partis de droite s'étaient joints à cette démonstration, ils n'en étaient, en aucune manière, les organisateurs. Ce furent les APEL, les associations de défense de l'enseignement dit libre qui avaient pris la tête de la révolte. Et cette force réactionnaire, mêlant évêchés, religieux et religieuses et surtout familles bien décidées à ne pas envoyer leurs enfants se sataniser à l'école laïque, l'emporta sur le gouvernement Mauroy ( lequel démissionna).

Les partis de droite n'avaient fait que suivre le mouvement. M.Copé, dont tous les actes sont aujourd'hui liés à sa candidature à la présidence de l'UMP, ne se hasardera certainement pas à passer de la menace à l'acte.

Antoine Blanca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antoine Blanca
  • : Blog politique dans le sens le plus étendu:l'auteur a une longue expérience diplomatique (ambassadeur de France à 4 reprises, il a aussi été le plus haut dirigeant de l'ONU après le S.G. En outre, depuis sa jeunesse il a été un socialiste actif et participé à la direction de son mouvement de jeunesse, du Parti et de la FGDS. Pendant plusieurs années il a été directeur de la rédaction de "Communes et régions de France et collaborateur bénévole de quotidiens et revues. Il met aujourd'hui son expér
  • Contact

Recherche

Liens